Lauda a le sentiment que Mateschitz baisse les bras

Tandis que Red Bull a renouvelé ses menaces de quitter la Formule 1 si un accord moteur compétitif n’est pas trouvé avec Ferrari pour 2016, Niki Lauda estime que ce scénario est à prendre au sérieux. 

Président non-exécutif de Mercedes, l’Autrichien considère que le comportement en retrait de son compatriote Dietrich Mateschitz, grand patron de Red Bull, n’est pas un signal rassurant. Il estime notamment que celui-ci ne s’implique pas comme il le pourrait pour trouver à tout prix la meilleure solution moteur pour ses équipes RBR et Toro Rosso. 

"Il ne le fait pas, tout simplement", assure Lauda. "Pour le moment, c’est mon sentiment, Mateschitz ne pousse pas lui-même. Il laisse Helmut [Marko] et Christian [Horner] travailler là-dessus, mais il n’est pas le leader qu’il était par le passé. Par le passé, il faisait tout lui-même."

Interrogé sur une possible perte d’intérêt de Mateschitz pour la F1, Lauda insiste : "Il semble que oui, car je le connais depuis longtemps et d’habitude il est le maître, alors qu’il n’est pas impliqué à l’heure actuelle."

Dans ces conditions, la perspective de voir Red Bull cesser son engagement en F1 est-elle réelle? Lauda ne peut juger que depuis l’extérieur, mais semble considérer cette menace comme une véritable possibilité. 

"C’est dur à dire pour moi à distance, mais vu la manière dont Dietrich agit en ce moment, il pourrait considérer cela. Se retrouver dans une situation où seulement un moteur est disponible, c’est difficile."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Niki Lauda
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags avenir, engagement, mateschitz, moteur, red bull, saison 2016