Lauda : "Lewis a eu raison d'ignorer la consigne"

La course folle sur le Hungaroring hier, remportée par un Daniel Ricciardo impressionnant, a également ouvert un nouvel épisode dans la course au titre entre les deux pilotes Mercedes

La course folle sur le Hungaroring hier, remportée par un Daniel Ricciardo impressionnant, a également ouvert un nouvel épisode dans la course au titre entre les deux pilotes Mercedes.

Revenu parmi les meilleurs malgré un départ pris depuis la voie des stands, Lewis Hamilton s’est ainsi retrouvé devant Nico Rosberg à la faveur du Safety Car et de stratégies décalées entre lui et son coéquipier. C’est à ce moment que la radio de l’écurie allemande a étrangement demandé au Britannique de laisser passer le leader du championnat.

Étonné par cette consigne, Hamilton ne l’a pas respectée et a même repris peu à peu le large devant Rosberg. Ce dernier ne s’est d’ailleurs jamais présenté à sa hauteur ou n’a même jamais tenté une quelconque manœuvre de dépassement. Il a également expliqué après la course qu’

il n’y avait pas lieu de donner cette consigne

.

Entre les deux pilotes, aucune polémique particulière n’a vu le jour après cet événement.

Hamilton a expliqué pourquoi il avait décidé de ne pas écouter l’ordre radio pendant la course

. Un choix délibéré et conforté par Niki Lauda, qui regrette cette consigne passée par son équipe mais en connait les raisons.

« Je dois défendre l’équipe. L’équipe était sous une pression énorme car la course était très difficile, cela ne fait aucun doute », a-t-il déclaré à Autosport. « Cette course, avec le Safety Car au début et les conditions humides, était une course complètement différente. A chaque minute il fallait décider quelque chose de différent. »

« Dans ce stress, l’équipe a dit à Lewis qu’il devrait laisser passer Nico car il avait des pneus plus tendres et devrait encore rentrer aux stands », poursuit le président non-exécutif de Mercedes. « S’il avait été en position d’utiliser le DRS, il l’aurait laissé passer. Mais Nico n’a jamais été si proche. Alors je comprends pourquoi Lewis a dit « Pourquoi ? Pourquoi je devrais m’arrêter au milieu du circuit pour laisser passer mon coéquipier ? ». Il se bat pour le championnat. De mon point de vue, Lewis avait raison. Si la consigne est arrivée, c’est dans la panique. »

Une tempête dans un verre d’eau, dont le management de l’écurie et les pilotes devront malgré tout discuter afin de ne pas reproduire une telle situation à l’avenir.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Niki Lauda , Nico Rosberg , Daniel Ricciardo
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités