Lauda n'aurait pas voulu remporter le titre constructeurs ainsi

Mercedes est passé très près de la couronne constructeurs aujourd'hui, au Grand Prix de Russie.

Pour cela, il fallait que les Flèches d'Argent inscrivent trois points de plus que Ferrari à Sotchi, un objectif qui s'est présenté de façon plus difficile lorsque Nico Rosberg a été contraint à l'abandon en début de course, victime d'un problème technique.

"Dommage pour Rosberg, la voiture a dû être arrêtée, c'est mauvais pour le titre constructeurs, et surtout pour Nico," regrette Niki Lauda, président non-exécutif de Mercedes, sur Sky Sports F1.

Un accrochage entre Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen a bien failli offrir le titre à l'équipe anglo-allemande, mais le pilote Ferrari s'est accroché à la cinquième place malgré une SF15-T endommagée. Pas de regrets pour Lauda, toutefois.

Voir aussi : la galerie photo du GP de Russie

"Gagner un titre comme ça n'aurait pas été bien, on l'aura à la prochaine course!" philosophe l'Autrichien, avant de chanter les louanges de son pilote britannique : "Lewis a piloté comme toujours, course parfaite, fantastique."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Circuit Sochi Autodrom
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags reaction, sotchi