Lauda veut "veiller à ce qu'il n'y ait pas de coup tordu"

Leader du Championnat du Monde durant la majeure partie du temps jusqu'à présent, Nico Rosberg a vu revenir Lewis Hamilton dans ses rétroviseurs en abandonnant à Silverstone il y a quinze jours

Leader du Championnat du Monde durant la majeure partie du temps jusqu'à présent, Nico Rosberg a vu revenir Lewis Hamilton dans ses rétroviseurs en abandonnant à Silverstone il y a quinze jours. Au passage, c'est la gestion de la rivalité entre les deux coéquipiers qui est de nouveau au cœur des préoccupations de Mercedes.

Dire que celle-ci avait disparue lors des dernières courses serait certainement exagéré, mais le retour à un faible écart, telle une remise à zéro des compteurs, implique une approche forcément soigneuse de la part de tous les acteurs au sein de l'écurie de Brackley.

« Maintenant ça risque d'être la guerre », redoute quelque peu Niki Lauda, qui s'est confié à Auto Hebdo. « Tant qu'ils avaient 29 points d'écart, leur rivalité était plutôt facile à gérer. Maintenant, avec quatre unités seulement, la bataille va se durcir. »

Chez Mercedes, on l'a dit et répété, la manière de gérer les pilotes ne changera pas jusqu'à la fin de la saison. Mais le président non-exécutif de l'écurie allemande promet de veiller au grain pour éviter le moindre dérapage.

« Nous allons tenter de gérer tout cela comme on a fait jusque-là, en les laissant jouer leurs propres chances sur la piste, sans leur donner d'ordre d'équipe mais en veillant à ce qu'il n'y ait pas de coup tordu. Le plus rapide sera Champion du Monde. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Niki Lauda , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités