Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
21 jours
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
31 oct.
Prochain événement dans
41 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
04 déc.
Prochain événement dans
75 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
82 jours

Laurent Mekies va quitter la FIA et rejoindre Ferrari

partages
commentaires
Laurent Mekies va quitter la FIA et rejoindre Ferrari
Par :

L'actuel directeur de la sécurité de la FIA, Laurent Mekies, va quitter son poste pour rejoindre la Scuderia Ferrari dans quelques mois.

Depuis plus de trois années, le Français était présent dans les rangs de la fédération internationale, l'ayant rejoint en octobre 2014 au poste de directeur de la sécurité, responsable de toutes les questions sécuritaires et médicales au sein de l'instance.

Cet ancien ingénieur Arrows, Minardi et Toro Rosso avait été ensuite nommé directeur de course adjoint début 2017, en plus du rôle qu'il occupait jusque-là. Il travaillait donc aux côtés de Charlie Whiting et semblait sur la voie royale pour prendre sa succession.

Pourtant, par un communiqué officiel publié ce mercredi, la Scuderia Ferrari a annoncé que Mekies rejoindra la structure de Maranello à partir du 20 septembre prochain, indiquant dans ce document laconique : "Il sera sous les ordres du directeur technique, Mattia Binotto."

Selon la FIA, Laurent Mekies continuera d'occuper sa fonction de directeur de la sécurité jusqu'à la fin juin mais va cesser immédiatement toute activité en lien avec la F1, renonçant donc à son poste de directeur de course adjoint.

Cette annonce n'est pas sans rappeler le cas, il y a quelques mois, de Marcin Budkowski, qui a rejoint Renault après avoir quitté son poste de directeur technique de la FIA, ce qui avait créé des remous dans le paddock (et notamment auprès de Ferrari), avec comme principal grief la durée de préavis de trois mois comprise dans le contrat liant le Polonais à la fédération, alors même que ce dernier a eu accès à des informations sensibles venues des écuries.

Renault a depuis accepté de laisser un délai supplémentaire avant l'arrivée effective de Budkowski dans ses rangs mais verra sans doute d'un œil étonné le fait que Ferrari annonce la venue de Mekies trois mois après la fin de sa collaboration avec la FIA.

Williams a identifié deux faiblesses majeures sur la FW41

Article précédent

Williams a identifié deux faiblesses majeures sur la FW41

Article suivant

Todt et Ferrari : Non au veto, oui aux bonus

Todt et Ferrari : Non au veto, oui aux bonus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Auteur Fabien Gaillard