Laureus Awards : Hamilton battu par Federer, Mercedes récompensé

Lewis Hamilton n'a pas été élu Sportif de l'année lors des Laureus Awards, même s'il a pu goûter à une partie du succès de son écurie Mercedes, élue Équipe de l'année.

Laureus Awards : Hamilton battu par Federer, Mercedes récompensé

La grand-messe des Laureus World Sports Awards, la cérémonie mondiale des récompenses du sport, se tenait ce mardi soir à Monaco et les sports mécaniques, dont la Formule 1, y comptaient plusieurs représentants de marque.

Et l'un d'entre eux a été récompensé. En effet, l'écurie Mercedes a reçu de la part des membres de la Laureus World Sports Academy la récompense d'Équipe de l'année, battant au passage des formations prestigieuses comme le Real Madrid en football ou encore les Golden State Warriors en basket. Toto Wolff, le directeur exécutif de la structure allemande, a reçu sur scène le trophée et l'a dédié aux 1500 employés du projet F1 de la marque.

La dernière écurie de F1 honorée par les Laureus Awards fut Brawn GP, pour sa saison 2009 et les deux titres conquis après avoir été au bord de la disparition. Brawn dont le rachat avait été effectué fin 2009 par... Mercedes, qui utilise toujours les locaux et une partie du personnel de Brackley avec lesquels la structure fondée par Ross Brawn officiait.

Le tennisman Roger Federer avec Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo et Roger Federer, dans le garage Mercedes lors du GP d'Abu Dhabi 2016

 De son côté, s'il peut considérer qu'il a obtenu une petite parcelle du prix de son écurie, Lewis Hamilton n'aura pas de petite statuette à son nom puisqu'il n'a pas été désigné Sportif de l'année. Cette récompense est revenue, sans surprise, à Roger Federer, dont les deux titres du Grand Chelem de tennis en 2017, après quasiment cinq années de disette dans ce domaine, ont évidemment impressionné le monde du sport mondial, d'autant plus que ses performances ont été réalisées à l'âge avancé pour un sportif de haut niveau de 35 ans.

Federer n'a d'ailleurs laissé que des miettes à la concurrence pendant la soirée. Le Suisse a en effet reçu le prix du Comeback de l'année pour son retour victorieux en compétition après une blessure et six mois d'arrêt. Cette catégorie était celle où figurait Valentino Rossi, pour être revenu au guidon de sa Yamaha 25 jours après une double fracture tibia-péroné au cours de la saison 2017 du MotoGP.

Enfin, le prix du Meilleur moment sportif de l'année, décerné après votes des internautes, est quant à lui revenu à l'émouvant retour en compétition de Chapecoense, le club de football brésilien décimé par un accident d'avion. Dans cette catégorie, deux moments liés au sport automobile étaient présents : le comeback dans une voiture de course de Billy Monger après son terrible accident d'avril 2017 et les larmes du petit Thomas Daniel puis la joie de rencontrer son idole, Kimi Räikkönen, lors du GP d'Espagne 2017.

partages
commentaires
Photos - Mercredi aux essais F1 de Barcelone

Article précédent

Photos - Mercredi aux essais F1 de Barcelone

Article suivant

La journée d'essais F1 gâchée ne sera probablement pas remplacée

La journée d'essais F1 gâchée ne sera probablement pas remplacée
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021