Le cinquième moteur pour 2015 au point mort

partages
commentaires
Le cinquième moteur pour 2015 au point mort
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Traduit par: Benjamin Vinel
10 avr. 2015 à 16:03

Robert Fernley, Team Principal Adjoint Force India
Moteur Renault
Le moteur Renault Energy F1 2015
Le moteur Renault Energy F1 2015
Le moteur Renault Energy F1 2015

Le projet d'accorder un cinquième moteur aux équipes pour chaque pilote en 2015 n'a toujours pas été validé par une proposition formelle des motoristes.

Les directeurs d'équipes se sont mis d'accord sur le principe en Malaisie, estimant que l'idée est nécessaire pour que les écuries ne se privent pas de rouler le vendredi par mesure d'économie. Cependant, la proposition n'a pas encore été formellement présentée à la FIA.

"Je crois comprendre de la réunion qu'une proposition sera faite par les motoristes", a déclaré Bob Fernley, dirigeant de Force India, pour Motorsport.com. "Et une fois que nous aurons ça, cela sera évalué lors de la prochaine réunion du groupe stratégique à la mi-mai".

L'important, c'est que nous soyons proactifs et pas réactifs

Bob Fernley

"Pour moi, peu importe que cela soit appliqué immédiatement ou que cela passe par le groupe stratégique et que cela suive le processus. L'important, c'est que nous soyons proactifs et pas réactifs".

"Il s'agit de résoudre un problème potentiel qui ne se pose même pas encore. Ce dont nous voulons nous assurer, c'est que vers la fin de la saison, il n'y a pas de problème, tant que c'est résolu à la mi-saison".

Un coût possiblement dissuasif

Selon Fernley, il est évident que le cinquième moteur, s'il est adopté, ne devrait être utilisable que lors des essais libres du vendredi.

"La proposition était très claire, c'était pour s'assurer que les fans en aient pour leur argent le vendredi en termes de voitures en piste", rappelle-t-il. "Par conséquent, nous parlons des vendredis et pas du weekend entier. J'imagine que la proposition est limitée au vendredi".

Il reste toutefois un souci de taille, à savoir le coût supplémentaire engendré par une cinquième unité de puissance. Aussi les écuries ne seront pas obligées de prendre le cinquième moteur : elles pourront décliner cette opportunité.

"Les motoristes sont en train d'étudier comment soutenir cela. Il faut vraiment attendre leur proposition, c'est seulement à ce moment-là que nous pourrons juger justement ce qui est recherché", conclut Fernley.

Prochain article Formule 1
Button - "Nous avons déjà extrait le maximum"

Article précédent

Button - "Nous avons déjà extrait le maximum"

Article suivant

Villeneuve - "Le retour de Ferrari est mauvais pour Rosberg"

Villeneuve - "Le retour de Ferrari est mauvais pour Rosberg"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Lieu Shanghai International Circuit
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités