Le défi technique du circuit de Spa-Francorchamps

Le tracé de Spa-Francorchamps n’a pas été modifié depuis de nombreuses années, et les écuries de F1 possèdent par conséquent de nombreuses données techniques à son sujet

Le tracé de Spa-Francorchamps n’a pas été modifié depuis de nombreuses années, et les écuries de F1 possèdent par conséquent de nombreuses données techniques à son sujet... ce qui n’enlève rien à la difficulté légendaire de ce Grand Prix.

La piste présente de nombreux virages différents entrecoupés de longues lignes droites, ce qui requiert de trouver le bon compromis en matière de réglages aérodynamiques.

Les voitures capables de rouler rapidement dans le deuxième secteur (s’étendant entre le cinquième et le quatorzième virage, dans la zone tortueuse du milieu du tracé) bénéficient généralement d’un avantage non négligeable car elles peuvent également adapter leurs réglages de force d’appui pour les longues lignes droites du premier et du troisième secteur. Les voitures rencontrant des problèmes dans le deuxième secteur doivent quant à elles modifier leur charge latérale, ce qui peut affecter leur vitesse en ligne droite.

Pour ce Grand Prix, Bridgestone fournit aux équipes ses pneus moyens et durs, qui devraient éviter tout problème de grain pneumatique. Le caractère rapide de cette piste fait d’elle l’un des circuits les moins exigeants du calendrier en termes de freinage.

Le virage d’Eau Rouge est l’un des plus célèbres de la F1 et il pose beaucoup moins de soucis aux monoplaces depuis l’introduction des moteurs V8 2,4 litres en 2006. Par ailleurs, les pilotes vont devoir veiller à ne pas baisser de régime dans les virages afin de ne pas perdre de précieuses secondes dans la montée vers Les Combes.

- Plein régime : 68%
- Usure des freins : Basse
- Niveau de force d’appui : Moyen – 5/10
- Composants pneumatiques : Moyens / Durs
- Paramètres pneumatiques : Moyens
- Vitesse moyenne : 230 km/h (143 m/h)

Ross Brawn (directeur de l’équipe) :


"Nous avons nettement progressé avec la RA108 au cours du break estival, mais nous n’avons malheureusement pas su convertir ce potentiel en résultats positifs lors des qualifications et de la course à Valence."

"Notre priorité pour le Grand Prix de Belgique consiste à optimiser notre niveau de performances et à nous qualifier en bonne position afin que Jenson et Rubens puissent donner le meilleur d’eux-mêmes lors du Grand Prix."

"Après les essais de la semaine dernière à Monza, nous cherchons maintenant à améliorer notre système de freinage pour résoudre les problèmes rencontrés par Rubens à Valence, tout en améliorant du mieux possible notre dispositif aérodynamique pour les niveaux moyens de force d’appui exigés à Spa."

"Spa est l’un des plus grands circuits de l’histoire de la F1. C’est également l’un de mes favoris. Son tracé comporte certains des virages les plus intéressants, rapides et passionnants du calendrier, c’est pourquoi les pilotes l’apprécient tout particulièrement, tout comme les ingénieurs, qui peuvent nous permettre de réaliser des temps au tour incroyables à condition de bien préparer la voiture. Voir les voitures passer la section d’Eau Rouge à pleine vitesse, en prenant des risques incroyables, offre toujours des sensations fantastiques à tous les fans de F1."

"La météo joue souvent un rôle déterminant à Spa. Si la pluie est de la partie, nous saurons saisir cette belle opportunité. Cette saison, nous avons déjà vu que notre voiture était capable de faire mieux par temps pluvieux que par temps sec, c’est pourquoi nous allons suivre avec attention d’éventuelles conditions météo humides pour le week-end de course."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn
Type d'article Actualités