Le défi technique du Hungaroring

Sur le Hungaroring, les températures de piste jouent un rôle prépondérant au regard des réglages de la monoplace

Sur le Hungaroring, les températures de piste jouent un rôle prépondérant au regard des réglages de la monoplace. Si les températures de piste ne sont pas trop élevées, comme en 2006, les paramètres de motricité de la voiture vont pencher vers du sous-virage.

Dans le cas inverse, nous devrons nous préparer à connaître du survirage. La météo a quasiment tout le temps été chaude au cours des 22 années d’existence de la course. Cette année encore, cela devrait être le cas. Les ingénieurs vont donc devoir composer avec des paramètres de survirage tout en cherchant à protéger les pneus arrière pendant cette course de 70 tours.

Si les températures ambiantes excèdent 30 degrés, le manque de lignes droites du tracé et la vitesse moyenne réduite devraient nous poser des problèmes de refroidissement. Cependant, les températures élevées que nous avons connues pendant nos essais à Jerez la semaine dernière, sur une piste possédant un tracé similaire à celui du Hungaroring, nous ont fourni des informations très utiles en prévision du week-end de course.

Le directeur de l’équipe Ross Brawn nous livre ses impressions : "Le Hungaroring présente un circuit mêlant vitesse moyenne réduite et haute force d’appui, où le défi posé aux pilotes peut se rapprocher de celui de Monaco, avec cependant des vitesses en virage et un tracé relativement différents. Généralement, nous observons des températures ambiantes élevées pendant le Grand Prix de Hongrie."

"Ajoutez à cela une vitesse moyenne plutôt faible de 197 km/h pour obtenir des paramètres de course difficiles pour le moteur et le refroidissement de la voiture. Les pneus Bridgestone Potenza super tendres sont les plus rapides sur cette surface."

"Il est par ailleurs nécessaire de garder un bon équilibre pour éviter les problèmes de graining et de surchauffe. La piste hongroise génère beaucoup d’adhérence tout au long du week-end, même pendant la course, c’est pourquoi nous devons anticiper nos réglages en prenant cette notion en considération."

"Le milieu de parcours s’étendant du quatrième virage au onzième donne généralement les meilleures indications des performances de la voiture. Ce passage commence par quelques virages à faible vitesse, puis termine par un très long virage rapide à droite, ce qui nous oblige à trouver un équilibre adapté. Si la voiture passe rapidement dans ce secteur, nous pouvons nous attendre à disposer d’une bonne vitesse sur le reste du tracé."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn
Type d'article Actualités