Le départ au Japon, pire moment de Grosjean en 2012

Romain Grosjean est arrivé au terme d’une première saison complète en F1 avec la huitième place au championnat pilotes, et ayant fait l’objet de beaucoup d’attention médiatique, tant pour son rythme pur que pour ses errements ayant parfois miné ses...

Romain Grosjean est arrivé au terme d’une première saison complète en F1 avec la huitième place au championnat pilotes, et ayant fait l’objet de beaucoup d’attention médiatique, tant pour son rythme pur que pour ses errements ayant parfois miné ses résultats en piste. Au moment de dresser le bilan pour Sport24, le franco-suisse garde tout de même quelques moments particuliers en tête.

C'est dur d'en ressortir un comme ça. On a vingt Grands Prix, mais forcément je me souviens de mon premier podium à Bahreïn, de la 2e place au Canada, mais aussi la qualification à Melbourne quand mon ingénieur m'annonce que je suis troisième sur la grille. Ce sont des moments profonds que je vais garder en mémoire”.

Quant au plus mauvais souvenir de la saison, il n’est pas celui que l’on pourrait penser.

Je pense honnêtement le Grand Prix du Japon. Pour moi, c'est ma plus grosse erreur au départ. C'est 100% de ma faute et j'assume complètement ça. C'est une leçon à retenir pour la suite de ma carrière”.

Grosjean avoue que ses errements au premier tour à répétition ne lui ont pas facilité la vie. Le pilote Lotus a suscité la colère de nombre de ses pairs à différents étapes de la saison.

Je pensais que c'était dur, mais pas autant que je l'avais imaginé. C'est un milieu fermé et très élevé dans toutes les demandes. Quand on démarre la saison, on sait que cela va être dur, que le challenge est énorme. C'est multiplié par deux par rapport à ce qu'on avait imaginé. C'est un monde qui use beaucoup. Les vacances sont méritées” !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités