Le départ d'Allison de chez Lotus fait spéculer

Depuis l’annonce de la séparation entre James Allison et Lotus, le monde de la Formule 1 est en émoi, et l’avenir de l’ancien ingénieur d’Enstone est le sujet de conversation du moment

Depuis l’annonce de la séparation entre James Allison et Lotus, le monde de la Formule 1 est en émoi, et l’avenir de l’ancien ingénieur d’Enstone est le sujet de conversation du moment.

La rumeur la plus vivace est celle d’un retour chez Ferrari, Allison ayant fait partie de l’équipe pendant cinq saisons lors de l’époque Schumacher, avant d’arriver chez Renault en 2005 pour y rester durant huit ans.

Les médias n’ont pas manqué d’interroger Fernando Alonso à ce sujet, l’Espagnol ayant remporté ses deux titres mondiaux lorsqu’il travaillait avec l’ingénieur britannique : “Nous travaillons bien en ce moment, et tout se passe beaucoup mieux cette année ; nous sommes donc satisfaits de ce dont nous disposons, mais toute aide supplémentaire est toujours bienvenue”.

Le discours du pilote Ferrari est corroboré par Luca di Montezemolo, président de la marque au cheval cabré : “Nous cherchons toujours des personnes de qualité si la bonne opportunité se présente”.

L'opinion générale est en tout cas que le départ d'Allison ne va pas faire de bien à une écurie Lotus qui doit déjà composer avec un budget moins élevé que celui de ses concurrents directs.

Il ne serait pas parti de chez Lotus si tout était rose et si l’équipe avait assez d’argent pour apporter les développements nécessaires pour la voiture”, affirme Ted Kravitz, journaliste pour Sky Sports F1. “Je pense qu’ils vont se retrouver sur la pente descendante”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Luca di Montezemolo
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités