Le double diffuseur interdit dès 2011

Le Groupe de Travail Technique s'est réuni vendredi pour discuter de l'avenir d'un élément aérodynamique ayant beaucoup fait parler de lui en 2009 : le diffuseur, et plus précisément le diffuseur à double étage, plus communément appelé double...

Le Groupe de Travail Technique s'est réuni vendredi pour discuter de l'avenir d'un élément aérodynamique ayant beaucoup fait parler de lui en 2009 : le diffuseur, et plus précisément le diffuseur à double étage, plus communément appelé double diffuseur.

Avant tout, un petit retour en arrière s'impose. En 2008, la FIA décidait de mettre un terme à la prédominance du facteur aérodynamique sur la performance globale des monoplaces. Mais elle avait surtout pour objectif de ramener les dépassements en course.

C'est pour cette raison qu'elle modifia en grande partie son règlement technique pour la saison 2009, visant à réduire de l'ordre de 50% les appuis aérodynamiques. Mais il y avait une faille. Et en Australie, les diffuseurs de Brawn GP ou Toyota en ont intrigué plus d'un.

Sans surprise, la plupart des autres équipes se sont plaintes de cet élément qu'elles jugent illégales auprès des commissaires et de la FIA. Finalement, c'est devant la Conseil Mondial du Sport Automobile et la Cour d'Appel Internationale de la FIA que l'affaire se termine : le double diffuseur est déclaré légal.

Cet appendice aérodynamique équivalant à un gain de l'ordre d'une demi-seconde par tour, toutes les équipes se sont alors mises à travailler d'urgence à son intégration sur leur monoplace. En fin de compte, il se trouve que le double diffuseur a permis de récupérer une grande partie des appuis aérodynamiques perdus par le nouveau règlement.

Et c'est précisément pour cette raison que le Groupe de Travail Technique a pris la décision de l'interdire purement et simplement dès la saison 2011. Certains avancent que les monoplaces de Formule 1 tourneront ainsi deux secondes moins vite qu'en 2010.

Cependant, le directeur général de Red Bull Racing, Christian Horner, estime qu'interdire cet élément ne sera pas suffisant.

"Je pense que le plus important est de fixer des objectifs clairs, comme ce que les dirigeants et les promoteurs veulent faire de la F1. Que veulent-ils que les monoplaces de F1 soient capables de faire ?"

"Alors plutôt que de choisir par morceaux, nous pourrions nous intéresser au 'package' dans son ensemble pour inciter à dépasser et permettre aux voitures de se suivre de plus près," explique le Britannique.

Je pense que s'intéresser à des composants isolés est souvent assez dangereux, donc je crois qu'il est important que l'objectif global soit clairement défini et qu'il soit ensuite travaillé par les différents groupes de travail."

Notons enfin que le Groupe de Travail Technique a également approuvé un autre changement du règlement selon lequel une hauteur maximale des châssis serait imposée pour des raisons de sécurité.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités