Le gouvernement grec financera un tiers du futur circuit

Le gouvernement grec y tient, à ce Grand Prix de Grèce de Formule 1

Le gouvernement grec y tient, à ce Grand Prix de Grèce de Formule 1. Alors que la crise économique balaye toute l'Europe, Grèce la première, le ministère du Développement vient de faire débloquer 28,9 millions d'euro pour subventionner la construction d'un futur circuit.

Cet investissement, jugé comme prioritaire depuis le mois de mai dernier, avait été un temps un temps retardé. Finalement, l'Etat a estimé que la construction de ce circuit permettra à la Grèce de profiter de bonnes retombées économiques et touristiques, en plus de créer de l'emploi.

D'un budget total de 94 millions d'euro, financé à hauteur d'un tiers par l'Etat grec, ce tracé construit par le groupe Avtokinitodromio Patras SA, devrait voir le jour à quelques pas de la ville de Farres, située au nord-ouest du pays. Il y accueillera des évènements moto et de karting. Mais il est avant tout destiné à faire les yeux doux à la F1.

Reste à savoir si ce circuit sera homologué par la FIA. Si d'aventure la Fédération Internationale de l'Automobile donnait son feu vert, il faudrait ensuite entamer de longues négociations avec Bernie Ecclestone et le FOM.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités