Le GP du Mexique prévoit un podium encore plus spectaculaire

Les promoteurs du Grand Prix du Mexique ont dévoilé leur projet pour rendre la cérémonie du podium encore plus spectaculaire cette année.

Le GP du Mexique prévoit un podium encore plus spectaculaire
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Des confettis se répandent sur le public dans les tribunes alors que la cérémonie du podium est en cours
Des confettis se répandent sur le public dans les tribunes alors que la cérémonie du podium est en cours
Podium : le deuxième Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, la vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 et le troisième Valtteri Bottas, Williams
Podium : le deuxième Lewis Hamilton Mercedes AMG F1, Andrew Shovlin, Ingénieur Mercedes AMG F1, le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, et le troisième Valtteri Bottas, Williams
Podium : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1

L'emplacement du podium sur le circuit de Mexico City est unique, puisqu'il est situé face à la section du stadium plutôt qu'au niveau de la ligne droite des stands. L'an dernier, cela a permis d'offrir une ambiance inégalée alors que le pays célébrait le grand retour de la F1 dans sa capitale. 

Néanmoins, les organisateurs ont l'intention d'améliorer encore les festivités cette année, notamment après avoir vu la foule envahir la piste au pied du podium de Monza, comme le veut la tradition. 

Rodrigo Sanchez, directeur marketing du Grand Prix du Mexique, a précisé à Motorsport.com : "Je crois que le podium était l'une des choses les plus incroyables de la course, et il le restera."

"Nous travaillons encore avec la FOM pour mettre en œuvre exactement ce que nous pouvons et voir si nous pouvons faire envahir la piste par le public. Si nous faisons ça et que les tribunes sont pleines, ça semblera vraiment spectaculaire."

"Nous devons juste trouver la manière et les moyens logistiques de le faire. Mais nous essayons de faire quelque chose de plus spécial et de plus important pour cette année."

Sanchez précise que le défi est de parvenir à rassembler suffisamment de personnes sur la piste en peu de temps, tout en s'assurant qu'il n'y ait pas de précipitation depuis les tribunes afin d'éviter que ces dernières se vident. 

"Le bon point concernant le podium de Monza est que le circuit est rempli d'immenses drapeaux", souligne-t-il. "Mexico était spectaculaire l'année dernière mais si l'on regarde la piste, il y avait des photographes et des commissaires. Même s'il y avait 500 personnes, c'était juste une petite zone juste devant le podium."

"Pour faire la meilleure photo, nous avons besoin d'avoir beaucoup de public. Le problème, c'est que nous devons trouver 30 000 personnes et les faire venir à temps."

"En même temps, les gens dans les tribunes veulent descendre mais on ne veut pas de tribunes vides. Nous essayons donc de trouver la meilleure manière et la plus logique qui soit pour le faire."

De nouveau à guichets fermés ?

Après avoir facilement écoulé tous les billets l'année dernière pour la première course de F1 à Mexico depuis 23 ans, Sanchez admet qu'il faut travailler davantage pour que cela se reproduise car la F1 n'apporte pas de nouveauté. 

Mais même avec une capacité augmentée cette année, il se montre confiant quant au fait que tous les billets seront vendus au cours des prochaines semaines. 

"Je dirais que l'année dernière, à cette période de l'année, nous étions à guichets fermés", explique-t-il. "Actuellement, il y a encore 15 à 20% de places encore libres. Ce n'est pas pareil quand la F1 n'est pas venue depuis 23 ans ou quand elle n'est pas venue depuis huit mois."

"Mais en lançant une campagne de dernière minute en septembre, nous ferons le plein. Nous avons déjà fait venir un million de personnes sur le circuit cette année avec les événements et les concerts. Nous avons eu les Rolling Stones, Coldplay et Maroon 5."

"C'est naturel de voir une petite baisse, mais nous ferons encore le plein pour la course. Nous avons 10% de places supplémentaires par rapport à l'année dernière, alors je crois que tout va bien. Nous devons juste patienter."

partages
commentaires
Édito - De Singapour au Texas, sans clash ni banalité
Article précédent

Édito - De Singapour au Texas, sans clash ni banalité

Article suivant

Barrichello - Button pourrait revenir en F1 "plus fort" en 2018

Barrichello - Button pourrait revenir en F1 "plus fort" en 2018
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021