Le jour de gloire de Prost : Les débuts d’un futur champion

ToileF1

ToileF1.com vous propose de découvrir ou redécouvrir de long en large la carrière du quadruple champion du monde Alain Prost, de ses premiers pas dans le monde sportif jusqu’à nos jours. Aujourd’hui, ToileF1.com vous propose le premier volet de ce dossier spécial sur le meilleur pilote français intitulé : Les débuts d’un futur champion.

Retrouvez le deuxième volet de cette histoire à 15h ce samedi !

C’est un beau jour de février 1955 qu’Alain Prost naît dans le petit village de Lorette dans la Loire en France. Dans les quinze premières années de sa vie, Prost ne s’intéresse pas au sport automobile. Mais le pilote Français aime déjà beaucoup le sport. Après avoir joué au football, il aurait pu faire carrière en qualité de professeur de gymnastique mais, alors qu’il est âgé de 14 ans, Alain Prost découvre le karting pendant les vacances familiales. Laissant tomber les autres sports, il se consacre à sa nouvelle passion, le sport automobile.

Le jeune Français profite de ses temps libres pour travailler dans la petite entreprise de son père afin d’économiser de l’argent et de pouvoir s’acheter un châssis de karting. Ses parents, André et Marie-Rose Prost, sont plutôt réticents face au projet de leur fils mais, en voyant l’acharnement dont le jeune Alain fait preuve, ils décident de l’aider dans ses premiers pas dans le sport mécanique. Le talent ne se fait pas attendre. Dès ses premières courses, Alain Prost est souvent en tête et parvient bien mieux que quiconque à gérer la mécanique de son kart. Cherchant des défis de plus en plus grands à relever, il délaisse l’amateurisme pour se lancer dans la compétition à haut niveau.

En 1973, alors qu’il est âgé de 18 ans, Alain Prost décroche le titre de champion de France junior de karting avant de remporter le championnat d’Europe et, l’année suivante, il devient champion de France senior dans la même catégorie. Mais le jeune Français échoue par deux fois aux championnats du monde de karting. En 1975, il remporte le volant Elf qui va lui permettre de participer au championnat de France de Formule Renault - un championnat qu’il remporte dès sa première participation en le survolant complètement : 12 victoires en 13 courses.

L’année suivante, Alain Prost va prendre part au championnat d’Europe de Formule Renault et, une fois encore, il s’impose au terme de sa première saison. Il devient alors un des espoirs les plus sûrs du sport automobile mondial. Deux ans plus tard, le prodige français remporte le championnat d’Europe de Formule 3. C’est lors de cette saison qu’il est repéré par le monde de la Formule 1 à Monaco où il signe une victoire retentissante. Après cette course, Jean-Marie Balestre, le président de la FISA [Fédération Internationale du Sport Automobile] - future FIA [Fédération Internationale de l’Automobile] - propose à Alain Prost de l’aider à obtenir un volant en Formule 2 mais Prost lui répond : "La Formule 2 ne m’intéresse pas, je veux une F1 !"

Malgré cette déclaration, Alain Prost ne veut pas précipiter les événements et compromettre le futur de sa carrière. C’est pourquoi il refuse les propositions - de McLaren et Ligier notamment - qui lui ont été faites pour prendre part à un Grand Prix à la fin de la saison 1979. Mais il accepte volontiers des essais que McLaren lui propose peu de temps après.

Lors de ces tests, Alain Prost est mis en concurrence avec un jeune espoir américain, Kevin Cogan. Un jeune talent que le Français devance avec une aisance remarquée dans le clan McLaren. Il impressionne Teddy Mayer, le patron de McLaren de l’époque. Durant ces essais sur le circuit français du Paul Ricard, Alain Prost n’a pas seulement devancé Kevin Cogan, mais aussi un des pilotes titulaires de l’époque John Watson. Teddy Mayer est subjugué et décide de l’embaucher sur le champ pour la saison 1980 du championnat de Formule 1.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost , John Watson , Kevin Cogan
Équipes McLaren
Type d'article Actualités