Le KERS ne convainc pas Alonso

Seules les écuries McLaren et Ferrari ont décidé d'utiliser le KERS à Barcelone, où se déroule ce week-end la cinquième épreuve du championnat 2010

Seules les écuries McLaren et Ferrari ont décidé d'utiliser le KERS à Barcelone, où se déroule ce week-end la cinquième épreuve du championnat 2010.

De son côté, Renault a choisi d'abandonner ce système pour ce Grand Prix, ce qui est loin de chagriner Fernando Alonso. En effet, le double champion du monde avoue que le système de récupération de l'énergie cinétique n'apporte pas grand chose en terme de performance.

"Lorsque vous n'avez pas le KERS, vous êtes peut-être plus concentré sur le pilotage. C'est un peu distrayant de penser en permanence à appuyer sur le bouton aussi vite que possible. Le comportement de la voiture est le même. C'est seulement lorsque vous arrivez dans la ligne droite avec le KERS que cela change, vous appuyez sur le bouton et vous sentez l'accélération."

Malgré les 26 points de retard qu'il accuse au championnat du monde par rapport à Jenson Button, le pilote espagnol estime encore pouvoir jouer le titre. Mais pour cela, il est conscient que Renault devra inscrire de gros points lors des prochaines courses.

"C'est encore ouvert. A chaque course, le challenge est de plus en plus difficile car vous perdez continuellement des points et vous avez une voiture plus lente. Mais nous n'avons disputé que quatre courses."

"Après les trois ou quatre prochaines courses, la moitié de la grille n'aura plus aucune chance et nous verrons seulement trois ou quatre prétendants. Heureusement, dans deux ou trois courses, nous pouvons faire partie de ces prétendants si nous marquons de nombreux points."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités