Le maire de Montréal est optimiste

Voilà deux semaines, on nous annonçait que le Grand Prix du Canada n'aurait pas lieu en 2009

Voilà deux semaines, on nous annonçait que le Grand Prix du Canada n'aurait pas lieu en 2009. La raison évoquée étant celle d'un retard de paiement de plus de quatorze millions de dollars de la part des organisateurs.

Depuis cette annonce, beaucoup de voix se sont élevées pour demander la reconduction de l'épreuve en 2009. Deux ministres canadiens, accompagnés par le maire de Montréal, Gérald Tremblay, se sont rendus aujourd'hui à Londres pour discuter avec Bernie Ecclestone afin de sauver le Grand Prix.

Après deux heures d'entrevue, la situation semble s'être éclaircie et Tremblay s'est dit optimiste quand à la possibilité de voir revenir le Grand Prix du Canada au calendrier pour les prochaines saisons.

"Nous avons eu une discussion constructive. Nous avons toujours beaucoup de travail à faire pour évaluer les options, mais il est encore possible que le Grand Prix de Montréal ait lieu en 2009 et les années suivantes."

Les représentants de la ville de Montréal vont maintenant essayer d'élaborer un plan de bataille afin de combler le déficit du Grand Prix avant de tenter de pérenniser l'épreuve pour les années à venir.

"Beaucoup de gens ont proposé leur aide, mais cela fait partie des éléments que nous devrions évaluer dans les prochains jours pour déterminer si le Grand Prix va survivre et qui sera le promoteur et l'organisateur," a déclaré Michael Fortier, ministre du Commerce international du Canada.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités