Le Mans, Räikkönen y pense vraiment mais doit convaincre

C'est aujourd'hui que Kimi Räikkönen testait la Peugeot 908 de l'équipe française d'endurance

C'est aujourd'hui que Kimi Räikkönen testait la Peugeot 908 de l'équipe française d'endurance. Peugeot Sport a annoncé qu'il avait couvert 35 tours aujourd'hui, ajoutant une photo sur son compte Twitter officiel.

Présent en Espagne depuis hier pour cette séance très particulière organisée sur le circuit Motorland Aragon, le Finlandais a confirmé son réel intérêt pour la discipline. Si l'affaire est loin d'être entendue, il ne cache plus son envie de disputer les prochaines 24 Heures du Mans.

Retiré des Grands Prix depuis la fin de la saison 2009, sans pour autant avoir annoncé sa retraite du monde de la Formule 1, Räikkönen avait indiqué le week-end dernier qu'un test à bord de la Peugeot 908 lui avait été proposé afin de découvrir ce type de voitures.

Mais les choses paraissent un peu plus sérieuses aujourd'hui... En réalité, le principal obstacle pour le champion du monde 2007 serait l'organisation de sa saison en 2012, puisque Peugeot le solliciterait inévitablement pour d'autres épreuves d'endurance afin de se préparer au double tour d'horloge.

"Ce serait génial de faire Le Mans. Mais disputer cette course impose de disputer des courses pour se préparer. Ça pourrait être difficile de faire coïncider mon calendrier," a souligné Raikkonen dans les colonnes du quotidien finlandais Turun Sanomat.

Actuellement engagé en championnat du monde des rallyes pour la seconde année consécutive, il devra longuement réfléchir et peut-être même faire des choix en vue de la saison prochaine. Patron de Peugeot Sport, Olivier Quesnel s'est lui montré très clair jusqu'à présent en précisant qu'aucune décision ne serait prise dans l'immédiat.

"Il en rêve depuis deux ans, on lui fait accomplir ce test pour qu’il voie et qu’il se fasse plaisir. Même dans le meilleur des mondes, pour le moment, on ne se projette pas plus loin que ce test," a confié le Français à L’Équipe. Dans le même temps, le directeur des marques du groupe PSA a déjà mis la pression sur le Finlandais. "Clairement, cela dépend de sa vitesse," a-t-il d'ores et déjà prévenu.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Olivier Quesnel
Type d'article Actualités