Le ministre chargé de l'Industrie satisfait du verdict

Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, s'est dit très heureux du verdict rendu par la FIA à l'encontre de Renault F1

Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, s'est dit très heureux du verdict rendu par la FIA à l'encontre de Renault F1.

L'écurie française, qui risquait le pire après avoir triché lors du Grand Prix de Singapour 2008, n'est finalement que suspendue à vie avec deux ans de sursis, sans écoper d'une amende, d'un retrait de points ou d'une suspension immédiate.

"C'est une bonne nouvelle pour l'industrie française", explique Estrosi. "Que les instances internationales décident de ne pas bannir un des plus grands constructeurs mondial, de nationalité française, c'est une bonne chance pour notre industrie et pour le sport en général."

"Je salue l'initiative de la direction de Renault, qui a révoqué Flavio Briatore, l'investigateur de la tricherie. Il a bafoué les règles sportives, ce qui est inacceptable", conclut le ministre chargé de l'Industrie.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Flavio Briatore
Type d'article Actualités