Le ministre espagnol des sports critique l'attitude de McLaren

Avant la dernière épreuve de l'année à Interlagos, Lewis Hamilton et Fernando Alonso occupaient les deux premières places du championnat, ce qui laissait augurer une fin heureuse pour McLaren

Avant la dernière épreuve de l'année à Interlagos, Lewis Hamilton et Fernando Alonso occupaient les deux premières places du championnat, ce qui laissait augurer une fin heureuse pour McLaren.

Mais à la surprise générale, Kimi Räikkönen est revenu du diable Vauvert pour s'adjuger la première couronne mondiale de sa carrière, au nez et à la barbe des pilotes de Ron Dennis.

Jaime Lissavetzky, ministre des sports en Espagne, estime que cette défaite de McLaren est due au manque total de cohésion chez les Gris.

"Dans le sport, vous devez travailler en collaboration, sans quoi vous êtes quasiment sûr de perdre. Vu de l'extérieur, il ne semble pas y avoir un grande cohésion au sein de l'écurie McLaren. Ils devraient mettre en application les règles de base du sport."

"Comme le dit l'expression, la vengeance est un plat qui se mange froid et comme Räikkönen est 'un homme de glace', il a fini par obtenir sa revanche."

"J'aurais aimé que Fernando Alonso l'emporte, mais il est déjà double champion du monde et c'est vraiment une star. Et il n'a terminé la saison qu'à un petit point d'un troisième titre," conclut le membre du gouvernement espagnol.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton
Équipes McLaren
Type d'article Actualités