Le moteur 2013 mis au ban dès mercredi ?

C'est l'un des sujets brûlants du moment

C'est l'un des sujets brûlants du moment. Le changement de réglementation pour introduire un nouveau moteur turbo de 1,6 litre à quatre cylindres à partir de 2013 est plus que jamais dans l’œil du cyclone.

Décidée par la FIA, cette orientation n'a toujours pas été validée définitivement, laissant les motoristes dans le plus grand flou artistique. Du coup, farouchement opposé à ce choix, Bernie Ecclestone passe désormais à l'attaque.

Celui qui s'est toujours prononcé ouvertement contre ces modifications aurait convoqué une réunion de la Commission F1 pour mercredi, selon le magazine allemand Auto Motor und Sport.

En clair, le grand argentier de la Formule 1 reproche à la FIA d'avoir pris une décision quant au moteur 2013 sans passer par l'avis de la Commission F1. Il veut donc organiser un vote au sein de celle-ci pour contraindre Jean Todt à faire marche arrière. Représentées au sein de cette Commission, les équipes devraient donc voter contre le changement de réglementation, ou presque.

On sait en effet que Renault a fait du nouveau moteur 2013 une condition essentielle pour son avenir en Formule 1. Il y a quelques jours, à mots couverts, le motoriste français a brandi la menace d'un retrait de la discipline si les évolutions n'allaient pas en ce sens.

Autant dire que la bataille ne fait encore que commencer. Ecclestone et les équipes veulent faire plier la FIA, mais sans unité cela restera compliqué. Par ailleurs, Bernie n’exclurait pas de mener une action en justice si la réunion de mercredi ne suffisait pas à faire changer d'avis la FIA.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Todt , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités