Le plaisir d’Hermann Tilke ? Rouler sur ses circuits !

Depuis 1996, date à laquelle il rénova l’Österreichring, Hermann Tilke a créé ou réhabilité des dizaines de pistes dans le monde entier

Depuis 1996, date à laquelle il rénova l’Österreichring, Hermann Tilke a créé ou réhabilité des dizaines de pistes dans le monde entier. A chaque fois qu’il termine un chantier, l’Allemand savoure le fruit de son travail en effectuant quelques tours de "ses" circuits au volant d’une voiture de sport. Vient ensuite le temps des soucis…

"Mon plaisir, quand une piste est terminée, c’est de la tester avec une voiture de course", se confie Tilke, qui était passionné de sport automobile bien avant de devenir l’architecte attitré de la Formule 1, au milieu des années quatre-vingt-dix. Mais ces petits moments de plaisir qui mettent un terme à des années d’études et de travaux ne durent généralement que très peu de temps.

En effet, dès le premier Grand Prix, les critiques sont souvent nombreuses, mais Tilke sait que cela fait partie du cours normal des choses. "Après, le premier week-end de course, c’est d’abord du stress. Je passe toujours de durs moments car, évidemment, c’est vers moi que convergent toutes les critiques. Les gens ont du mal à se rendre compte qu’un circuit, c’est un prototype qui, dans 99 % des cas, est terminé la veille des premiers essais. Nous essayons de résoudre les problèmes comme ils viennent, mais il n’y a pas de filet. Il n’y a pas de temps pour faire des essais", conclut-il.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités