Le planning de Lotus aux essais de Barcelone

Aujourd'hui, la F1 attaque quatre journée d'essais sur le circuit de Barcelone, dont la piste est plébiscitée pour tester des réglages très divers

Aujourd'hui, la F1 attaque quatre journée d'essais sur le circuit de Barcelone, dont la piste est plébiscitée pour tester des réglages très divers. Alan Permane, directeur des opérations de piste de Lotus F1 Team, annonce la couleur.

La simulation de course sera une première étape : les pilotes vont parcourir des distances de course, durant lesquelles des simulations d'arrêt au stand auront lieu. Cela inclut aussi un essai de départ, l'un des moments les plus cruciaux lors d'un week-end de Grand Prix.

Même si Lotus n'a pas remporté le record d'endurance lors des derniers essais de Jerez, sa présence en piste a été dans la moyenne. Si l'équipe espérait avoir réalisé légèrement plus de roulage, elle savait que la piste andalouse, très agressive pour les pneumatiques, n'était pas l'endroit idéal pour ce faire, même si la météo clémente a permis aux équipes de ne pas être interrompues dans leur préparation.

Malgré tout, Lotus connaît déjà dans les grandes lignes la performance de l'E21. Si le début des essais sera consacré à l'application de correctifs sur la monoplace, le travail sur la performance pourra être conduit en parallèle de contrôles de fiabilité.

D'autres essais sont prévus à Barcelone dès le 28 février, durant lesquels Lotus se concentrera davantage sur la performance et la préparation pour Melbourne. Cette approche étape par étape, qui doit être aussi méticuleuse que la Formule 1 est un sport de haut-niveau, est nécessaire pour avancer dans le bon sens.

Plusieurs paramètres, parmi lesquels l'usure des pneumatiques à haute température, ne pourront être rencontrés de la même façon à Barcelone, au Bahreïn ou à Sepang. Si l'équipe a évalué l'usure des pneumatiques dans une température donnée, elle bénéficie déjà d'informations exploitables qui lui permettent d'optimiser les réglages.

N'oublions pas que le règlement n'évolue que très peu, et que les données en course des années précédentes sont toujours utiles, elles aussi ! Elles participeront au processus d'apprentissage, dont les effets se font davantage sentir en début de saison.

Cela dit, la compétition impose souvent que les monoplaces évoluent jusqu'à la dernière course, ce qui peut parfois modifier la hiérarchie et réserver des surprises.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités