Le promoteur du Grand Prix du Canada fait face à un déficit

Le groupe de course Octane, promoteur du Grand Prix de Formule 1 du Canada, se trouve dans une situation inconfortable en cette fin d’année.

Le quotidien montréalais La Presse révèle en effet que le groupe de course Octane, dirigé par l’homme d’affaires François Dumontier, a perdu de l’argent au cours de l’année 2015 et peine à payer certains fournisseurs. Le montant total des factures impayées s’élèverait à un peu plus de 100'000 dollars canadiens, soit 68'000 euros.

Dumontier travaillait déjà pour le Grand Prix du Canada quand il a pris le contrôle de l’événement après le départ de Normand Legault en 2009.

Alors que le Grand Prix était un succès, les deux autres évènements qu'il organisait ont commencé à battre de l'aile : la course de la série NASCAR Nationwide et la course de la série IndyCar à Edmonton. Ces deux courses ont finalement été retirées des calendriers et Octane Motorsport Events, l’entreprise qui organisait la course IndyCar d'Edmonton, a même dû se placer à l'abri de ses créanciers.

Le GP du Canada pas du tout menacé

Interrogé dans les colonnes de La Presse, Dumontier confirme que certains fournisseurs du Grand Prix du Canada n’ont toujours pas été payés : “C'est vrai, je le confirme. Ce n'est pas inhabituel, ce n'est pas la première fois que ça arrive. Ce sont des gens avec qui on fait affaire depuis longtemps, qui sont avec nous pour plusieurs années.

Dumontier, qui détient un contrat de dix ans avec la FOM de Bernie Ecclestone pour l'organisation du Grand Prix à Montréal jusqu’en 2024, assure que la survie de l’événement n’est pas du tout en question.

La situation actuelle m'inquiète beaucoup moins qu'il y a deux ou trois ans, 2012 ayant été assez horrible”, déclare-t-il, faisant référence à la dernière année de la course d'IndyCar d’Edmonton.

Le contrat de dix ans négocié par Ecclestone exige des différents niveaux d'institution (Canada, Québec, Ville de Montréal et Tourisme Montréal) le versement annuel d’une somme de 18,7 millions de dollars à la FOM pour l'organisation de la course.

Dumontier assure être optimiste pour l’avenir de l’événement, mais souligne que l’arrivée d’un sponsor titre est nécessaire. “[Avec l'entente de 10 ans], nous avons l'opportunité maintenant de signer un sponsor titre qui va venir stabiliser l'aspect financier”, explique-t-il, avouant être en pourparlers avancés avec un sponsor qui devrait donner sa réponse d’ici quelques semaines.

Pour terminer, Dumontier estime qu'un sponsor titre devrait débourser entre 5 et 10 millions de dollars par an, qui devront être répartis entre le promoteur (le groupe de course Octane) et la FOM selon les termes de leur entente.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags déficit, f1, gp canada, montreal