Le Red Bull Ring du point de vue pneumatique

partages
commentaires
Le Red Bull Ring du point de vue pneumatique
17 juin 2014 à 12:30

Le Red Bull Ring varie entre virages lents et portions très rapides

Le Red Bull Ring varie entre virages lents et portions très rapides. La motricité et les forces latérales, en particulier dans les virages n°5 et 6, engendrent donc des contraintes de niveaux moyen à élevé sur les pneumatiques.

Afin d’essayer de générer le meilleur grip aérodynamique possible sur une piste à la faible vitesse moyenne, les Formule 1 roulent avec un niveau d’appui maximal pour que la force verticale soit la plus importante. Combiné aux contraintes latérales générées en courbes, plusieurs types de stress sont dès lors appliqués sur la gomme.

Le pneu super tendre fonctionne sur une plage d’utilisation limitée, capable de délivrer d’excellentes performances même en cas de températures modérées. Le tendre, pour sa part, offre davantage de latitudes, par fortes chaleurs ou lorsque les conditions sont les plus difficiles. Le thermomètre peut varier, mais les températures sont autour de 22°C à Spielberg et les risques de pluie importants.

Ayant été rénové récemment, l’asphalte du circuit est plutôt lisse. Cela signifie que les monoplaces vont glisser plus qu’à l’accoutumée, en particulier au début du week-end. Nous risquons ainsi d’observer du « graining » si ce facteur n’est pas maitrisé.

Les teams décideront de leur stratégie lorsqu’ils auront recueillis des informations durant les essais libres. Un départ chaussé des enveloppes supersoft, puis deux relais avec les gommes soft pourraient toutefois être privilégiés.

Prochain article Formule 1
Autriche 2002 - Quand Ferrari rendit Schumacher intouchable

Article précédent

Autriche 2002 - Quand Ferrari rendit Schumacher intouchable

Article suivant

Hamilton en confiance avant l'Autriche

Hamilton en confiance avant l'Autriche

À propos de cet article

Séries Formule 1
Type d'article Actualités