Le temps perdu en essais libres coûte cher à Kvyat

partages
commentaires
Le temps perdu en essais libres coûte cher à Kvyat
8 juin 2014 à 11:15

Pendant queJean-Eric Vergne se hissait en Q3à Montréal, son coéquipier Daniil Kvyat vivait une séance de qualifications beaucoup plus délicate

Pendant que

Jean-Eric Vergne se hissait en Q3

à Montréal, son coéquipier Daniil Kvyat vivait une séance de qualifications beaucoup plus délicate. Le jeune russe a finalement terminé sa route en Q2, aux prises avec une monoplace qu’il n’a pas eu le temps d’apprivoiser sur le circuit de l’île Notre-Dame.

La tournure des évènements a de quoi le décevoir, avec notamment des problèmes récurrents au freinage qui sont venus le handicaper. Le temps perdu lors des essais libres vendredi après-midi a sans doute coûté cher.

« Je suis déçu de la manière dont se sont déroulées les qualifications », constate Kvyat « Après le roulage limité vendredi, l’équipe a travaillé dur durant la nuit et tout semblait bien fonctionner lors des EL3. Ensuite, durant les qualifications j’ai trouvé la voiture difficile à piloter et j’ai rencontré des problèmes de freins. »

Quinzième sur la grille de départ, Kvyat va mener une course d’attaque pour tenter de se rapprocher du top 10. « Ce n’est pas l’idéal de partir 15e, mais comme toujours je vais me donner à 100% et viser la plus haute place possible en course. »

Prochain article Formule 1
Déçu en qualifs, Magnussen va se battre en course

Article précédent

Déçu en qualifs, Magnussen va se battre en course

Article suivant

Kobayashi veut se battre lors de la course

Kobayashi veut se battre lors de la course

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jean-Éric Vergne , Daniil Kvyat Boutique
Type d'article Actualités