Le travail aéro est payant pour Toro Rosso à Singapour

Avec un Daniel Ricciardo capable d'accéder à la Q3, et un Jean-Eric Vergne qui s'élancera depuis la douzième place sur la grille de départ, Toro Rosso peut nourrir de grosses ambitions en vue de marquer des points à Singapour

Avec un Daniel Ricciardo capable d'accéder à la Q3, et un Jean-Eric Vergne qui s'élancera depuis la douzième place sur la grille de départ, Toro Rosso peut nourrir de grosses ambitions en vue de marquer des points à Singapour.

Directeur technique de l'équipe italienne, James Key a expliqué que le travail aérodynamique avait été conséquent vendredi lors des essais libres, afin de rendre la STR8 performante sur un circuit qui ne lui correspondait pas forcément sur le papier.

"Ce circuit et ces conditions ne jouent pas en notre faveur. Nous avons apporté des nouveautés aéro ici, sur lesquelles nous avons passé beaucoup de temps d'évaluation vendredi, donc nous avions moins de temps pour regarder les autres aspects de notre performance", souligne James Key. "La bonne nouvelle, c'est que les pièces aéro fonctionnent très bien. C'est extraordinairement serré dans le milieu du peloton, alors que les top teams sont loin devant."

"Nous nous sommes battus pour être en tête du milieu de grille, et c'est ce que nous sommes parvenus à faire avec Daniel. Une fois encore, il a fait un travail extraordinaire pour entrer en Q3, comme nous pouvions l'attendre de lui quand nous vivons un week-end difficile. JEV était moins de deux dixièmes derrière lui en Q2 et également fait du bon travail. Vendredi, sur nos longs relais notre rythme était meilleur que sur les relais courts, donc naturellement nous sommes impatients de faire une grosse course."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo , Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités