Le V8 Renault quitte la Formule 1 sur un doublé

En s'imposant à Interlagos, Sebastian Vettel a offert une ultime victoire au V8 Renault RS27 avant le changement de réglementation technique

En s'imposant à Interlagos, Sebastian Vettel a offert une ultime victoire au V8 Renault RS27 avant le changement de réglementation technique. Grâce à la deuxième place de Mark Webber, Red Bull Racing permet même au Losange d'achever cette ère des V8 sur un doublé.

Une ère que Renault aura largement dominée puisque entre 2006 et 2013, période durant laquelle les V8 ont été utilisés en F1, le motoriste français compte 60 victoires, 66 pole positions et 56 meilleurs tours en course, auxquels s'ajoutent cinq titres Constructeurs et cinq titres Pilotes. Renault avait d'ailleurs remporté la toute première course de cette ère en 2006 à Bahreïn grâce à Fernando Alonso.

"Parmi toutes les victoires, je me souviendrai surtout de la première de l’ère des V8 : le Grand Prix de Bahreïn 2006, remporté par Alonso", rappelle Rob White, directeur général-adjoint (technique) de Renault Sport F1. "C’était un énorme soulagement de réaliser que notre travail et nos choix avaient été les bons. Nous avions été à contre-courant lors de la phase de développement, en prenant quelques décisions qui n’ont pas manqué de surprendre nos adversaires et les observateurs. Par exemple, nous avions attendu le dernier moment pour effectuer des essais en piste. Tout le monde roulait avec des voitures hybrides alors que nous poursuivions le travail au banc !"

La saison prochaine, Renault poursuivra son engagement en Formule 1 avec la même ambition de victoire, avec le nouveau Power Unit V6 turbo, le Renault Energy F1.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Fernando Alonso , Sebastian Vettel
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités