Leclerc s'amuse au volant d'une Ferrari des années 1960

À Fiorano, sur le circuit privé de Ferrari, Charles Leclerc s'est glissé dans le cockpit de la Ferrari 312, la première F1 équipée d'un aileron arrière, et a fait chanter son moteur V12 !

1/4

Photo de: Ferrari

2/4

Photo de: Ferrari

3/4

Photo de: Ferrari

4/4

Photo de: Ferrari

Charger le lecteur audio

Produit de l'esprit fantastique de Mauro Forghieri, la Ferrari 312 est l'une des F1 du Cheval cabré les plus emblématiques de l'Histoire. Cette monoplace est le symbole des Grands Prix de la fin des années 1960, marqués par le retour des "gros" moteurs et l'avènement de pilotes tels que Jackie Stewart, Jacky Ickx ou encore Jochen Rindt

Au-delà de ses belles formes, la Ferrari 312 est connue pour ce qui se trouve derrière son cockpit, à savoir un moteur 3 litres de 12 cylindres (d'où le nom du modèle) produisant un son spectaculaire et doté de longs échappements blancs entremêlés, semblables à des spaghettis.

Charles Leclerc, déjà au volant de la Ferrari 312T4 de Gilles Villeneuve plus tôt dans l'année pour commémorer le 40e anniversaire de la disparition du Petit Prince, et de la Ferrari 312B3 de Niki Lauda au Grand Prix de Monaco Historique, a eu le privilège de faire quelques tours du circuit de Fiorano à bord d'une 312 "spaghetti" des années 1960, entièrement reconstruite par le département Ferrari Classiche.

"Je suis très heureux d'avoir eu cette opportunité", a commenté Leclerc. "Passer de ma F1-75 actuelle à cette 312 F1, c'est comme passer à une tout autre discipline, même si l'excitation que l'on ressent au volant de n'importe quelle Ferrari est toujours la même. J'ai vraiment tout aimé de ce 'spaghetti'."

La Ferrari 312 a participé aux saisons 1966, 1967, 1968 et 1969 du Championnat du monde de Formule 1. Sa beauté n'est toutefois pas reflétée par son palmarès puisqu'en quatre ans, seules sept pole positions et trois victoires ont été décrochées par les illustres John Surtees, Lorenzo Bandini, Mike Parkes, Ludovico Scarfiotti, Chris Amon et Jacky Ickx.

En dépit des maigres succès glanés, la Ferrari 312 demeure une voiture hautement importante dans l'histoire du championnat puisqu'il s'agit de la première F1 dotée d'un aileron arrière, une innovation rapidement copiée par l'ensemble de ses adversaires.

En 1970, après quatre saisons de bons et loyaux services et plusieurs évolutions, la 312 a été remplacée par la 312B, une voiture plus véloce ayant emmené Ickx jusqu'à la deuxième place du classement général. Cette voiture, et les versions suivantes, était passée à un flat-12, scellant ainsi la disparition des fameux spaghettis.

Lire aussi :
partages
commentaires
Les pénalités moteur sur la grille, un mal nécessaire selon Wolff
Article précédent

Les pénalités moteur sur la grille, un mal nécessaire selon Wolff

Article suivant

Alonso : "J'atteindrai les 400 GP, c'est sûr"

Alonso : "J'atteindrai les 400 GP, c'est sûr"