Berger : Leclerc est plus calculateur et politique que Verstappen

Agressivité et imprévisibilité d'un côté, calme et réflexion de l'autre : c'est ainsi que Gerhard Berger perçoit Max Verstappen et Charles Leclerc.

Berger : Leclerc est plus calculateur et politique que Verstappen

Derrière un Lewis Hamilton finalement intouchable une fois de plus en 2019, un duel pour sa succession future a semblé se dessiner avec l'émergence d'une rivalité retrouvée entre Max Verstappen et Charles Leclerc, qui s'étaient déjà affrontés en karting dans leur jeunesse. Les deux pilotes, l'un chez Red Bull Racing et l'autre chez Ferrari, sont vus par beaucoup comme la relève inéluctable, mais beaucoup de choses les séparent. S'il semble partager l'avis général qui fait d'eux des pilotes vedettes en puissance, Gerhard Berger perçoit une grande différence dans leur approche tout en les plaçant sur un pied d'égalité en matière de niveau de pilotage.

Lire aussi :

"Tous les deux sont totalement différents", estime Berger dans les colonnes d'Auto Motor und Sport. "Verstappen est plus agressif et imprévisible. Il est complètement apolitique, il dit ce qu'il pense et il le dit si fort que tout le monde peut l'entendre. C'est aussi comme ça qu'il pilote. Leclerc donne l'impression d'être un pilote plus calme et plus réfléchi. Je vois plus de calcul, plus de politique. Comme je l'ai dit, ils ont une approche complètement différente, mais au même niveau en ce qui concerne leurs capacités."

Berger n'enterre pas Vettel

Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Outre les caractères très opposés de Verstappen et Leclerc, le contexte dans lequel chacun évolue n'est pas non plus le même. Tous les deux viennent certes de signer une prolongation de contrat qui les installe à long terme dans leur équipe, mais la situation de concurrence interne n'est pas la même. Ainsi le Monégasque devra-t-il confirmer l'avantage qu'il a pris en 2019 sur Sebastian Vettel, ce que Gerhard Berger estime loin d'être acquis.

"Dans le dernier tiers de la saison, Vettel a montré qu'il le pouvait [battre Leclerc]", rappelle-t-il. "Il n'y a aucun doute, Leclerc a l'avenir devant lui. Il continuera également à progresser. Sebastian est dans la phase finale de sa carrière. Mais il a une expérience folle, il a été quatre fois Champion du monde, il est chez Ferrari depuis cinq ans. Il peut s'inspirer de ça et compenser la fougue du jeune en face. Ce sera un duel intéressant. Je n'ose pas prendre le risque de prédire le résultat."

Quant à l'avenir d'un Vettel dont le contrat arrive pour le moment à son terme dans quelques mois, Berger se montre prudent : "Nous ne savons pas ce qui est décisif pour lui personnellement. C'est lui qui le détermine. Est-ce sa dernière année avec l'envie de bien terminer ? Veut-il prolonger de trois ans chez Ferrari ? Il est clair qu'avec Leclerc à ses côtés, il a un rude concurrent. Mais il ne peut pas y échapper. Que l'on pilote une Ferrari, une Mercedes ou une Red Bull, il y a toujours un adversaire redoutable à côté. Ça se passe comme ça dans les meilleures équipes. Il y a toujours deux chiens dominants qui se rencontrent et qui s'affrontent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un."

partages
commentaires
Les W Series arrivent en lever de rideau de la F1

Article précédent

Les W Series arrivent en lever de rideau de la F1

Article suivant

Williams insiste : le budget 2020 est "sain"

Williams insiste : le budget 2020 est "sain"
Charger les commentaires
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021