Charles Leclerc : "C'était de ma faute"

Après sa grosse sortie de piste du Grand Prix d'Italie, Charles Leclerc a indiqué avoir passé l'ensemble des tests médicaux et a endossé la responsabilité de cet accident.

La sortie de piste à la sortie de la Parabolique de Charles Leclerc a glacé le sang de beaucoup des téléspectateurs tant la violence du choc entre la Ferrari SF1000 et le mur de pneus a semblé violente et destructrice. Toutefois, grâce à l'immense sécurité en discipline reine, le Monégasque a pu s'extraire lui-même de sa monoplace et quitter la scène de son accident en courant.

Après une première visite au centre médical dimanche, automatiquement effectuée en raison de la violence du choc, Leclerc a annoncé ce lundi sur les réseaux sociaux qu'il avait eu le feu vert pour participer au Grand Prix de Toscane, au Mugello, ce week-end. "Tous les contrôles médicaux [ont été] faits. En forme et prêt à revenir dans la voiture vendredi au Mugello", a-t-il ainsi écrit.

 

L'incident est survenu dans le 24e des 53 tours du GP d'Italie, alors que le pilote de la Scuderia s'est soudainement retrouvé, à la faveur de son arrêt au stand avant le Safety Car, en position de jouer le top 5. Il s'est vite débarrassé des Alfa Romeo au moment de la relance et a tenté de suivre le rythme des pilotes le précédant, parmi lesquelles son ami et futur vainqueur Pierre Gasly (AlphaTauri) mais également Lance Stroll (Racing Point), futur troisième.

C'est au terme du premier tour sous drapeau vert qu'il a perdu l'arrière de sa Ferrari à la réaccélération dans la Parabolique, avant de contrebraquer pour tenter de la rattraper. La monoplace a alors immédiatement repris l'adhérence au moment de ce mouvement de volant et foncé droit vers le mur de pneus, le court bac à gravier ne permettant pas un ralentissement très important de la SF1000.

"J'ai juste perdu la voiture", a déclaré Leclerc sur l'incident. "C'est de ma faute et c'était une course très difficile pour être honnête, car j'ai eu beaucoup de mal sur le premier trains de [pneus] tendres. Ensuite, j'ai cru que nous avions été malchanceux avec le Safety Car mais, avec la fermeture de la pitlane, nous avons en fait été très chanceux. Et puis avec les pneus durs j'ai eu énormément de mal. J'ai essayé d'attaquer mais je l'ai perdue dans la Parabolique et me suis accidenté."

partages
commentaires
Italie 2020, un Grand Prix fort en stats !

Article précédent

Italie 2020, un Grand Prix fort en stats !

Article suivant

Lewis Hamilton lance sa propre équipe d'Extreme E

Lewis Hamilton lance sa propre équipe d'Extreme E
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021