Leclerc a conquis le virage 22 lors de son meilleur tour en Q3

En plaisantant sur son accident de la veille au même virage, Charles Leclerc a expliqué qu'il avait dû faire preuve de courage pour négocier la virage 22 lors de son dernier tour de qualifications en Arabie Saoudite.

Leclerc a conquis le virage 22 lors de son meilleur tour en Q3

Après avoir souffert d'un accident au virage 22 lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Arabie saoudite, Charles Leclerc a passé son samedi à reprendre ses marques. En Q3, pendant que le Monégasque se battait pour entrer dans le top 5, il a de nouveau dû affronter une perte de contrôle au virage 22. Mais cette fois-ci, l'issue a été beaucoup plus heureuse : en plus de garder ses quatre roues dans les limites de la piste, Leclerc a amélioré sa marque et s'est hissé en quatrième position, devant Sergio Pérez.

"Je ne pense pas que nous aurions pu nous attendre à plus que ça", a commenté le pilote Ferrari à l'issue des qualifications. "Le tour était vraiment, vraiment bon et j'étais vraiment, vraiment à la limite. Au virage 22, pendant mon tour chrono, j'ai fermé les yeux et ça a marché. C'était un très, très bon tour, et je suis très heureux de partir quatrième demain."

"Enfin, fermer les yeux, c'est juste une expression. Je suis plutôt sûr qu'ils étaient ouverts ! J'ai perdu l'arrière et, très honnêtement, j'ai pensé que j'allais finir la journée de la même façon qu'hier. Mais cette fois-ci, je suis resté sur la piste, donc j'étais très heureux."

Leclerc a également révélé que le fait d'avoir retrouvé de la confiance au volant de la SF21 avait fortement contribué à cette performance. "Je pense que sur les circuits urbains, la confiance fait toute la différence", a-t-il affirmé. "À chaque fois, [Ferrari] a réussi à me donner une voiture me mettant en confiance, ce qui était très, très difficile ici, surtout avec ce qui s'est passé hier."

"J'ai simplement dû y aller étape par étape, des premiers tours des EL3 au dernier tour de la Q3. Et dans le dernier tour de la Q3, j'ai pu tout mettre bout à bout et tout donner, et ça a marché. Si l'on regarde le virage 22, je pense que je n'étais pas en confiance pendant toute la journée et ce n'est que dans le dernier tour de la Q3 que j'ai gagné environ deux dixièmes sur tous mes autres tours."

De l'autre côté du garage Ferrari, Carlos Sainz a connu une fin de journée beaucoup plus difficile. En difficulté avec les gommes mediums en Q2, l'Espagnol a perdu le contrôle de sa monoplace au virage 10 et a effleuré les barrières. Condamné à se qualifier sur une seule tentative, Sainz est une nouvelle fois sorti de la piste, toujours au même virage, et a dû se contenter de la 15e place.

Et les problèmes de gommes de Sainz ont également été partagés par Leclerc : "J'ai aussi eu une Q2 très difficile. Je pense qu'en Q1, [Sainz] était plus à l'aise avec la voiture. Une fois que nous sommes passés sur le medium, la voiture était extrêmement délicate, l'arrière était très, très difficile à contrôler. Mais nous avons réussi à légèrement modifier la voiture pour la deuxième tentative et c'était un peu meilleur."

Lire aussi :

partages
commentaires
Red Bull ne prendra "aucun risque" avec la boîte de Verstappen
Article précédent

Red Bull ne prendra "aucun risque" avec la boîte de Verstappen

Article suivant

GP d'Arabie saoudite F1 - Programme TV et guide d'avant-course

GP d'Arabie saoudite F1 - Programme TV et guide d'avant-course
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021