Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
7 jours

Leclerc : "On était loin de Mercedes, c'est tout"

partages
commentaires
Leclerc : "On était loin de Mercedes, c'est tout"
Par :
11 mai 2019 à 14:56

Cinquième des qualifications du Grand Prix d'Espagne, Charles Leclerc doit digérer le coup rude porté par Mercedes à Barcelone.

Charles Leclerc, Ferrari SF90
Charles Leclerc, Ferrari
Charles Leclerc, Ferrari SF90
Charles Leclerc, Ferrari SF90
Charles Leclerc, Ferrari SF90, devant Daniel Ricciardo, Renault R.S.19
Charles Leclerc, Ferrari SF90

À l'instar de son coéquipier Sebastian Vettel, Charles Leclerc ne peut que constater l'étendue des dégâts à l'issue des qualifications du Grand Prix d'Espagne. Outre l'écart de performance avec Mercedes, le Monégasque a connu une séance plus compliquée encore, avec une largesse lourde de conséquences en Q2, et une cinquième place sur la grille qui le place en sandwich entre les deux Red Bull. 

Lire aussi:

Lucide, le Monégasque a la tête des mauvais jours. Et si les interrogations sont nombreuses quant à son écart en Q2 et aux dégâts que cela a engendré sur sa monoplace, il est en revanche catégorique sur le fossé qui s'est creusé avec les Mercedes. "On était loin de Mercedes aujourd'hui et c'est tout", déplore-t-il au micro de Sky Sports.

"Très honnêtement, hier Mercedes était extrêmement rapide et on savait qu’ils le seraient aujourd’hui. C’est vrai que l'écart est énorme...", ajoute-t-il auprès de Canal+. Relégué à plus d'une seconde de la pole position de Valtteri Bottas, il lui faut désormais penser à la course, durant laquelle il devra notamment commencer par écarter la menace des deux pilotes Red Bull. 

En attendant, c'est une certaine incompréhension qui subsiste dans l'esprit de Leclerc. Et si l'issue n'aurait sans doute pas vraiment changé, sa mésaventure de la Q2 suscite des questions. 

"Malheureusement, je ne m’attendais pas à perdre une aussi grosse pièce en passant sur ce vibreur", souligne-t-il. "J’y suis passé tout le week-end et là, je ne sais pas, on a dû le prendre différemment ou alors c’est arrivé un peu plus vite donc la voiture était un peu plus basse et ça a touché. Je pense que ça a joué un peu et ça a malheureusement eu de grosses conséquences. La Q3 pour moi est encore un peu un point d’interrogation. La voiture était assez différente de ce que j’avais avant, donc je pense qu’il y a un petit truc."

Article suivant
Vettel assume l'évidence : "Nous ne sommes pas assez rapides"

Article précédent

Vettel assume l'évidence : "Nous ne sommes pas assez rapides"

Article suivant

Hamilton reconnaît n'avoir "pas fait un bon travail"

Hamilton reconnaît n'avoir "pas fait un bon travail"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Catégorie Qualifications
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine