Leclerc s'offre la première Q2 de sa carrière

Charles Leclerc ne s'est pas contenté de battre son coéquipier en qualifications à Bakou, il a aussi hissé son Alfa Romeo Sauber en Q2 pour la première fois de sa jeune carrière.

Leclerc s'offre la première Q2 de sa carrière
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37

En progression constante, Charles Leclerc a marqué les esprits lors des qualifications du Grand Prix d'Azerbaïdjan. Le Monégasque s'était déjà signalé en postant le 11e chrono en fin de Q1, puis il a confirmé sa bonne forme en terminant 14e de la Q2. Il s'élancera dimanche depuis le 13e rang, bénéficiant de la pénalité infligée à Nico Hülkenberg.

Après un début de saison qui s'est avéré compliqué, y compris face à son coéquipier Marcus Ericsson, capable de marquer des point à Bahreïn, le membre de la Ferrari Driver Academy prend la mesure de sa monture tout en exploitant les progrès de son équipe.

"C'était très bon, très positif, je suis très content globalement de comment les qualifications se sont passées", se réjouit Leclerc. "En Q2 on n'a pas eu l'aspiration qu'on voulait, mais on est compétitif, et notre rythme de course a l'air meilleur, donc c'est tout bon pour demain. On savait que ce circuit serait un peu plus favorable à notre voiture mais pour l'instant ça va, et je suis sûr que si on continue à travailler comme ça, on ira dans la bonne direction. Ça fait presque peur de voir le radar avec le vent mais on va faire de notre mieux pour en profiter et peut-être marquer nos premiers points !"

Après trois éliminations consécutives en Q1, ce passage par la Q2 est une première qui prend des allures de cap franchi pour Charles Leclerc. Après le Grand Prix de Chine, le Champion F2 en titre assurait qu'il avait énormément appris et qu'il allait dans la bonne direction, ce qu'ont confirmé les qualifications du jour.

"C'est la première fois que j'accomplis ça depuis le début de la saison, c'est une excellente étape pour moi, en tant que débutant", insiste-t-il. "Toute l'équipe a fait un excellent travail pour rendre ça possible. J'ai beaucoup appris au cours des trois derniers week-ends de course, et je me sens plus à l'aise avec toutes les procédures, ainsi qu'avec la voiture lors de chaque séance. Nous avons fait des progrès dans la gestion des pneus, et l'équilibre de la voiture est bon."

partages
commentaires
Les duels en qualifications après l'Azerbaïdjan
Article précédent

Les duels en qualifications après l'Azerbaïdjan

Article suivant

Pirelli dévoile les stratégies pour le GP d'Azerbaïdjan

Pirelli dévoile les stratégies pour le GP d'Azerbaïdjan
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021