Leclerc rappelle les progrès de Ferrari sur fond de rumeurs Binotto

Alors que la rumeur évoque un possible remplacement de Mattia Binotto à la tête de la Scuderia Ferrari, Charles Leclerc estime qu'il ne faut pas "accorder trop d'attention" à de tels bruits de couloir et préfère insister sur les progrès faits par l'équipe.

Leclerc rappelle les progrès de Ferrari sur fond de rumeurs Binotto
Charger le lecteur audio

Cette semaine, la Gazzetta dello Sport a révélé que Mattia Binotto pourrait être proche de la fin de son mandat en tant que directeur de Ferrari, avec un possible remplacement par Frédéric Vasseur, le responsable d'Alfa Romeo, dès janvier. La Scuderia a réagi rapidement en publiant un court communiqué sur les réseaux sociaux, assurant que ces rumeurs étaient "totalement infondées".

Binotto est à la tête de Ferrari depuis début 2019, après avoir mené le programme moteur (entre 2014 et 2016) du constructeur puis avoir pris la direction technique (à partir de 2016). Interrogé sur ces bruits, Charles Leclerc, qui est en lutte pour la seconde place du classement pilotes, a déclaré qu'il y avait "toujours des rumeurs autour de la Formule 1, surtout chez Ferrari".

Le Monégasque a surtout tenu à mettre en avant les progrès faits par Ferrari, qui a retrouvé cette année la victoire et, un temps, la lutte pour le titre. "Évidemment, lorsque nous arrivons en fin de saison, il y a toujours des commentaires à notre propos. Mais je pense qu'en tant qu'équipe, il faut vraiment se concentrer sur notre travail et, sur la piste, essayer de faire abstraction de toutes les choses qui se passent autour de l'équipe."

"Les gens ont tendance à oublier le grand pas en avant que nous avons fait entre l'année dernière et cette année. Il y a certainement d'autres progrès à faire, mais je suis sûr que nous les ferons tous ensemble, et en commençant par cette course, j'espère que nous finirons en beauté cette saison. Mais à part cela, il n'y a rien de plus à dire. Je ne pense pas qu'il faille accorder trop d'attention à cela."

Ferrari a démarré la saison 2022 parmi les deux meilleures écuries, s'appuyant sur le nouveau Règlement Technique pour retrouver les avant-postes après deux saisons compliquées où elle a été classé sixième du classement constructeurs en 2020 puis troisième mais nettement derrière Mercedes et Red Bull l'an passé.

Toutefois, après avoir notamment remporté deux des trois premiers Grands Prix de la campagne, la Scuderia a traversé ensuite un mélange de fautes de pilotage, d'erreurs stratégiques et de problèmes de fiabilité qui a grandement entamé ses chances, avant de connaître également une perte de rythme sur Red Bull qui s'est envolé en seconde partie de saison. Ferrari reste ainsi sur quatre mois sans succès, le dernier remontant au GP d'Autriche en juillet. Avant le GP d'Abu Dhabi, le constructeur de Maranello ne compte que 19 points d'avance sur Mercedes au classement constructeurs.

En septembre, le président de Ferrari, John Elkann, a apporté son soutien à Binotto en tant que directeur d'équipe, mais a déclaré que l'équipe devait s'améliorer après avoir fait "trop d'erreurs" au cours de la saison 2022.

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

À quel point Red Bull va souffrir de la réduction des tests aéro

Moteurs F1 2022 : où en sont les pilotes avant Abu Dhabi ?