Leclerc, réaliste : "On est très loin"

Charles Leclerc reconnaît le manque de compétitivité de la Sauber C37 à l'issue des premiers essais libres du Grand Prix d'Australie.

Leclerc, réaliste : "On est très loin"
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37 Ferrari
Charles Leclerc, Sauber
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber, avec un serpent
Charles Leclerc, Sauber C37

Ce vendredi, les craintes concernant le potentiel de la Sauber C37 se sont confirmées : Marcus Ericsson et Charles Leclerc ont fermé la marche lors des deux séances d'essais libres du jour.

À Melbourne, le Suédois accusait un retard non négligeable de 3"938 ce matin et de 2"883 cet après-midi sur le meilleur temps. En comparaison, toutes les autres écuries étaient à moins de deux secondes de la référence en EL2.

Devancé par son coéquipier à chaque fois, Charles Leclerc tient quand même à voir le verre à moitié plein. "Je n'ai pas le bon temps ce matin, cet après-midi c'était un petit peu mieux", analyse-t-il. "Je suis de plus en plus confiant avec la piste, surtout, qui n'est pas facile – je pensais qu'elle était plus facile. De vue, elle avait l'air assez simple, mais finalement, quand on roule dessus, on se rend compte que ce n'est pas si facile que ça."

"On essaie de bosser un petit peu sur la voiture pour essayer de revenir parce que pour l'instant, on reste quand même assez, voire même très loin. Il faut continuer à bosser, mais c'est plutôt une journée positive pour moi."

En Essais Libres 2, il n'y avait d'ailleurs qu'un petit millième de seconde entre Ericsson et Leclerc. "On est très proches, mais on verra demain en qualifs", poursuit le rookie monégasque. "C'est vrai que pour l'instant, ce n'est pas très représentatif. Il n'y a personne qui met tout dans l'ordre, moi aussi et Marcus aussi, donc on verra quand on mettra tout dans l'ordre pour les qualifs."

Avec 100% de chances de pluie pour ce samedi, Leclerc peut en tout cas s'attendre à découvrir sa monoplace dans ces conditions, puisqu'en essais hivernaux, c'est son coéquipier qui était au volant lorsque la piste était humide.

"J'ai très hâte d'essayer la voiture pour la première fois sous la pluie. J'aime beaucoup la pluie, après c'est vrai qu'avec le peu d'expérience que j'ai sur cette piste et en général en F1, j'aurais préféré avoir un Grand Prix tranquille sur le sec, mais bon, pourquoi pas la pluie !" conclut le Champion F2 en titre avec enthousiasme.

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Ricciardo pénalisé sur la grille à Melbourne !
Article précédent

Ricciardo pénalisé sur la grille à Melbourne !

Article suivant

"Réplique de la Ferrari" 2017, la Haas ne surprend plus vraiment

"Réplique de la Ferrari" 2017, la Haas ne surprend plus vraiment
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021