Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
15 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
23 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
36 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
72 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
85 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
100 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
107 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
121 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
128 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
142 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
156 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
184 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
191 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
205 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
212 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
225 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
240 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
261 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
275 jours

Légalité moteur : nouvelle clarification de la FIA sur la combustion

partages
commentaires
Légalité moteur : nouvelle clarification de la FIA sur la combustion
Par :
14 nov. 2019 à 20:51

La FIA a demandé aux écuries de fournir des informations précises concernant l'utilisation des lubrifiants dans leur moteur, afin de s'assurer qu'aucune d'entre elles n'a recours à de la combustion d'huile.

Avant le Grand Prix du Brésil, la FIA a publié une Directive Technique qui rappelle des instructions déjà données auparavant, interdisant la combustion d'huile pour améliorer les performances. L'instance internationale a également demandé à chaque équipe d'envoyer des détails tels que la désignation, la spécification et la quantité des lubrifiants utilisés dans leurs moteurs. Cela permettra à la FIA de disposer d'une référence si jamais elle procède à des vérifications ultérieures liées à l'utilisation d'un lubrifiant. 

En faisant cette requête, la FIA n'a visé aucun motoriste en particulier, ce qui explique le fait que tout le monde soit logé à la même enseigne. Cependant, cette intervention survient alors que la concurrence scrute de près les performances de Ferrari en qualifications depuis la trêve estivale. La FIA a été sollicitée par au moins une écurie il y a plusieurs semaines, pour des demandes de clarification quant à la légalité des pratiques de Ferrari, qui pourraient expliquer son gain de puissance.

Lire aussi :

Une des théories avancées consiste en l'existence d'une fuite volontaire au niveau du dispositif de refroidissement d'air, ce qui permettrait alors d'utiliser une petite quantité de vapeur d'huile pour participer au processus de combustion et ainsi gagner en puissance. Le Règlement Technique de la F1 précise que les systèmes de refroidissement "ne doivent pas utiliser intentionnellement la chaleur latente de vaporisation de tout fluide à l'exception du carburant destiné à la combustion classique du moteur".

Il s'agit de la deuxième Directive Technique envoyée par la FIA en peu de temps, puisqu'avant le Grand Prix des États-Unis, une première avait été rédigée pour répondre à une question de Red Bull Racing sur l'utilisation du débitmètre et son éventuel contournement. 

Déjà enclin à commenter la situation à Austin, en estimant que Ferrari avait triché avec son moteur, Max Verstappen s'est dit satisfait par ce nouveau tour de vis initié par la FIA. "La FIA s'en occupe, c'est certain, et ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas est désormais très clair pour tout le monde", estime le Néerlandais. "De manière générale, c'est toujours bien quand la FIA s'occupe de tout. Mais la réglementation est très complexe à tous les niveaux. Ce n'est pas le boulot le plus facile de s'occuper de tout ça immédiatement, car il y a beaucoup de règles."

Avec Scott Mitchell  

Article suivant
Vettel : Verstappen "pas professionnel ni mature" dans ses propos

Article précédent

Vettel : Verstappen "pas professionnel ni mature" dans ses propos

Article suivant

Hamilton touché par les messages de Ron Dennis, Alonso et Vettel

Hamilton touché par les messages de Ron Dennis, Alonso et Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine