Les audiences de la F1 restent très bonnes

Cette saison, Sebastian Vettel est l’homme fort de la Formule 1

Cette saison, Sebastian Vettel est l’homme fort de la Formule 1. Le triple champion du monde domine le championnat 2013 de de la tête et des épaules.

Sa suprématie, rappelant celle de Michael Schumacher dans les années 2000, a néanmoins fini par lasser. Des sifflets destinés au pilote Red Bull se sont fait entendre sur le podium des Grands Prix de Belgique, d’Italie et de Singapour. Néanmoins, Bernie Ecclestone affirme que la domination de Vettel n’a pas d’influence négative sur les audiences de la Formule 1.

“C’est un peu comme avec Roger Federer ou Mohamed Ali”, déclare Ecclestone. “Vettel est le meilleur, et les gens veulent être là quand il se fait battre”.

50 millions de personnes continuent en effet à regarder chaque course de Formule 1 à travers le monde, un chiffre qui n’aurait subi qu’une baisse minime en 2013. En parallèle, en 2002, lorsque Michael Schumacher avait conquis son cinquième titre mondial à six courses de la fin, les audiences avaient chuté de plus de 30%.

Les revenus de la Formule 1 s'élèvent chaque année à un milliard d'euros, un tiers de ces revenus venant des droits TV, et restent constants. La domination de Vettel n'affecte donc que très minoritairement les audiences et la santé financière de la catégorie reine du sport automobile.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Sebastian Vettel , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités