Les Brésiliens vainqueurs au Brésil (2/5)

Après le récit des deux victoires d’Emerson Fittipaldi à Interlagos en 1973 et 1974, ToileF1 vous emmène aujourd’hui un an après, toujours sur le même circuit, pour vous faire revivre la victoire de José Carlos Pace

Après le récit des deux victoires d’Emerson Fittipaldi à Interlagos en 1973 et 1974, ToileF1 vous emmène aujourd’hui un an après, toujours sur le même circuit, pour vous faire revivre la victoire de José Carlos Pace.

Comme en 1973, Fittipaldi arrive à Sao Paulo en 1975 dans la peau du grand favori. En effet, il est devenu double Champion du Monde quelques mois plus tôt à Watkins Glen, et il s’est à nouveau imposé en lever de rideau de la saison, en Argentine. Mais lors des qualifications, il doit se satisfaire du deuxième temps, puisque Jean-Pierre Jarier décroche sa seconde pole position de la saison au volant de sa Shadow-Ford DN5, battant par la même occasion le record du tour du circuit. Séparé du duo de tête par Carlos Reutemann, Niki Lauda et Clay Regazzoni, Pace se contente quant à lui de la sixième position sur la grille.

Au drapeau vert, alors que Fittipaldi se rate et dégringole à la septième place, Pace et sa Brabham BT44B s’élancent parfaitement et se retrouvent troisième à la fin de la première boucle, derrière son coéquipier Reutemann qui s’est lui défait de Jarier. Cependant, l’Argentin ne tarde pas à chuter au classement, cédant ainsi la tête au Français. Ce dernier semble alors se diriger vers sa première victoire en Grand Prix, mais un ennui d’alimentation à huit tours du but l’en prive. Pour la troisième fois de suite, c’est donc un Brésilien qui s’impose à domicile, en la personne de José Carlos Pace. Le podium est complété par son compatriote Fittipaldi et sa McLaren, auteur d’une belle remontée, suivi de l’autre pilote de Woking, l’allemand Jochen Mass.

Notons que ce Grand Prix du Brésil est le dernier de la longue carrière de Graham Hill débutée à Monaco en 1958. Le Britannique, alors âgé de quarante-six ans, et après deux titres mondiaux en 1962 et 1968, se classe douzième avec sa modeste Lola-Ford T370.

Cette brillante victoire de Pace sera la seule de sa courte carrière. Il est en outre monté à cinq autres reprises sur le podium et a pris part à soixante-douze Grands Prix, dont plus de la moitié pour le compte de Brabham. Malheureusement il perdra la vie le 18 mars 1977, dans un accident d’avion sur les hauteurs de Sao Paulo, la ville qui l’avait auparavant vu naître puis vaincre. Pour lui rendre l’hommage qu’il mérite, il fut décidé en 1985 de donner au circuit d’Interlagos le nom d’Autodromo José Carlos Pace.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Reutemann , Niki Lauda , Emerson Fittipaldi , Jean-Pierre Jarier , Jochen Mass , Graham Hill , Clay Regazzoni
Équipes McLaren
Type d'article Actualités