Les Brésiliens vainqueurs au Brésil (2/5)

Après le récit des deux victoires d’Emerson Fittipaldi à Interlagos en 1973 et 1974, ToileF1 vous emmène aujourd’hui un an après, toujours sur le même circuit, pour vous faire revivre la victoire de José Carlos Pace

Les Brésiliens vainqueurs au Brésil (2/5)

Après le récit des deux victoires d’Emerson Fittipaldi à Interlagos en 1973 et 1974, ToileF1 vous emmène aujourd’hui un an après, toujours sur le même circuit, pour vous faire revivre la victoire de José Carlos Pace.

Comme en 1973, Fittipaldi arrive à Sao Paulo en 1975 dans la peau du grand favori. En effet, il est devenu double Champion du Monde quelques mois plus tôt à Watkins Glen, et il s’est à nouveau imposé en lever de rideau de la saison, en Argentine. Mais lors des qualifications, il doit se satisfaire du deuxième temps, puisque Jean-Pierre Jarier décroche sa seconde pole position de la saison au volant de sa Shadow-Ford DN5, battant par la même occasion le record du tour du circuit. Séparé du duo de tête par Carlos Reutemann, Niki Lauda et Clay Regazzoni, Pace se contente quant à lui de la sixième position sur la grille.

Au drapeau vert, alors que Fittipaldi se rate et dégringole à la septième place, Pace et sa Brabham BT44B s’élancent parfaitement et se retrouvent troisième à la fin de la première boucle, derrière son coéquipier Reutemann qui s’est lui défait de Jarier. Cependant, l’Argentin ne tarde pas à chuter au classement, cédant ainsi la tête au Français. Ce dernier semble alors se diriger vers sa première victoire en Grand Prix, mais un ennui d’alimentation à huit tours du but l’en prive. Pour la troisième fois de suite, c’est donc un Brésilien qui s’impose à domicile, en la personne de José Carlos Pace. Le podium est complété par son compatriote Fittipaldi et sa McLaren, auteur d’une belle remontée, suivi de l’autre pilote de Woking, l’allemand Jochen Mass.

Notons que ce Grand Prix du Brésil est le dernier de la longue carrière de Graham Hill débutée à Monaco en 1958. Le Britannique, alors âgé de quarante-six ans, et après deux titres mondiaux en 1962 et 1968, se classe douzième avec sa modeste Lola-Ford T370.

Cette brillante victoire de Pace sera la seule de sa courte carrière. Il est en outre monté à cinq autres reprises sur le podium et a pris part à soixante-douze Grands Prix, dont plus de la moitié pour le compte de Brabham. Malheureusement il perdra la vie le 18 mars 1977, dans un accident d’avion sur les hauteurs de Sao Paulo, la ville qui l’avait auparavant vu naître puis vaincre. Pour lui rendre l’hommage qu’il mérite, il fut décidé en 1985 de donner au circuit d’Interlagos le nom d’Autodromo José Carlos Pace.

partages
commentaires
Les pneus 2013 testés vendredi à Sao Paolo
Article précédent

Les pneus 2013 testés vendredi à Sao Paolo

Article suivant

Timo Glock a bataillé avec Kovalainen

Timo Glock a bataillé avec Kovalainen
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021