Les Brésiliens vainqueurs au Brésil (2/5)

Après le récit des deux victoires d’Emerson Fittipaldi à Interlagos en 1973 et 1974, ToileF1 vous emmène aujourd’hui un an après, toujours sur le même circuit, pour vous faire revivre la victoire de José Carlos Pace

Les Brésiliens vainqueurs au Brésil (2/5)

Après le récit des deux victoires d’Emerson Fittipaldi à Interlagos en 1973 et 1974, ToileF1 vous emmène aujourd’hui un an après, toujours sur le même circuit, pour vous faire revivre la victoire de José Carlos Pace.

Comme en 1973, Fittipaldi arrive à Sao Paulo en 1975 dans la peau du grand favori. En effet, il est devenu double Champion du Monde quelques mois plus tôt à Watkins Glen, et il s’est à nouveau imposé en lever de rideau de la saison, en Argentine. Mais lors des qualifications, il doit se satisfaire du deuxième temps, puisque Jean-Pierre Jarier décroche sa seconde pole position de la saison au volant de sa Shadow-Ford DN5, battant par la même occasion le record du tour du circuit. Séparé du duo de tête par Carlos Reutemann, Niki Lauda et Clay Regazzoni, Pace se contente quant à lui de la sixième position sur la grille.

Au drapeau vert, alors que Fittipaldi se rate et dégringole à la septième place, Pace et sa Brabham BT44B s’élancent parfaitement et se retrouvent troisième à la fin de la première boucle, derrière son coéquipier Reutemann qui s’est lui défait de Jarier. Cependant, l’Argentin ne tarde pas à chuter au classement, cédant ainsi la tête au Français. Ce dernier semble alors se diriger vers sa première victoire en Grand Prix, mais un ennui d’alimentation à huit tours du but l’en prive. Pour la troisième fois de suite, c’est donc un Brésilien qui s’impose à domicile, en la personne de José Carlos Pace. Le podium est complété par son compatriote Fittipaldi et sa McLaren, auteur d’une belle remontée, suivi de l’autre pilote de Woking, l’allemand Jochen Mass.

Notons que ce Grand Prix du Brésil est le dernier de la longue carrière de Graham Hill débutée à Monaco en 1958. Le Britannique, alors âgé de quarante-six ans, et après deux titres mondiaux en 1962 et 1968, se classe douzième avec sa modeste Lola-Ford T370.

Cette brillante victoire de Pace sera la seule de sa courte carrière. Il est en outre monté à cinq autres reprises sur le podium et a pris part à soixante-douze Grands Prix, dont plus de la moitié pour le compte de Brabham. Malheureusement il perdra la vie le 18 mars 1977, dans un accident d’avion sur les hauteurs de Sao Paulo, la ville qui l’avait auparavant vu naître puis vaincre. Pour lui rendre l’hommage qu’il mérite, il fut décidé en 1985 de donner au circuit d’Interlagos le nom d’Autodromo José Carlos Pace.

partages
commentaires
Les pneus 2013 testés vendredi à Sao Paolo
Article précédent

Les pneus 2013 testés vendredi à Sao Paolo

Article suivant

Timo Glock a bataillé avec Kovalainen

Timo Glock a bataillé avec Kovalainen
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021