Les Brésiliens vainqueurs au Brésil (3/5)

Aujourd’hui, ToileF1 met les voiles sur le tracé de Jacarepagua, à Rio de Janeiro, pour vous conter les victoires de Nelson Piquet, premier triple Champion du Monde brésilien de l’Histoire de la Formule 1

Aujourd’hui, ToileF1 met les voiles sur le tracé de Jacarepagua, à Rio de Janeiro, pour vous conter les victoires de Nelson Piquet, premier triple Champion du Monde brésilien de l’Histoire de la Formule 1.

Après une saison 1982 pour le moins décevante, Piquet tient à retrouver le niveau qui lui avait permis de devenir Champion du Monde en 1981. En ce 13 mars 1983, Le Grand Prix du Brésil marque le début de la saison. La veille, le Brésilien et sa Brabham-BMW BT52 n’ont obtenu que la quatrième place des qualifications, remportées par le champion en titre Keke Rosberg, sur Williams-Ford. Entre ces deux hommes, on retrouve la Renault d’Alain Prost et la Ferrari de Patrick Tambay.

Dès les premiers mètres, Piquet profite du mauvais départ de Tambay pour se placer à la troisième place, avant de déborder Prost dans le deuxième tour. Second derrière Rosberg, il met alors la pression sur le Finlandais qui craque au sixième tour et le laisse filer. Alors que la bataille pour la seconde place fait rage entre Prost, Rosberg, Lauda et Watson, ce dernier devant jeter l’éponge après la casse moteur de sa McLaren-Ford au trente-quatrième tour, Piquet remporte facilement son Grand Prix national. Lauda se classe finalement troisième à près d’une minute tandis que Rosberg, un temps second, est finalement disqualifié pour avoir eu recours à l’aide de ses mécaniciens en repartant de son stand.

En 1986, alors qu’il pilotait pour Brabham depuis le mois d’octobre 1978, Piquet signe chez Williams. L’attrait du performant moteur Honda, mais aussi le salaire mirobolant et les primes promis par Frank Williams l’on convaincu de franchir le pas. L’ouverture de la saison, toujours sur le même circuit, sera donc pour le Brésilien l’occasion de montrer à tous les observateurs qu’il a fait le bon choix. Dominé par son compatriote et futur rival Ayrton Senna qui signe la pole au volant de sa Lotus-Renault, Piquet décroche une prometteuse deuxième place lors des qualifications.

Le lendemain, Senna conserve son avantage au départ, mais au troisième tour, Piquet parvient à s’en débarrasser. Le reste de la course est un duel à distance entre les deux Brésiliens, avec Prost comme arbitre de luxe. Mais le Français se retire au trentième tour, le moteur TAG-Porsche de sa McLaren l’ayant trahi. C’est finalement Piquet qui passe sous le drapeau à damier en premier, suivi de Senna. Jacques Laffite et sa Ligier-Renault complètent le podium.

Sur 204 Grands Prix courus de 1978 à 1991, Nelson Piquet en a remporté 23 et est monté sur le podium à 60 reprises. Il est l’un des pilotes les plus titrés de l’Histoire de la Formule 1 grâce à ses trois couronnes mondiales décrochés en 1981, 1983 et 1987. En 1988, sa ville natale lui rendit hommage en donnant son nom au circuit de Jacarepagua.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost , Ayrton Senna , Patrick Tambay , Nelson Piquet , Keke Rosberg , Jacques Laffite , Frank Williams
Équipes McLaren , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités