Les Champions brésiliens : Ayrton Senna

Ayrton Senna ne compte "que" 3 titres dans son palmarès mais demeure l'une des plus grandes légendes de la Formule 1, et continue à inspirer la majorité des jeunes faisant leurs armes en sport automobile

Ayrton Senna ne compte "que" 3 titres dans son palmarès mais demeure l'une des plus grandes légendes de la Formule 1, et continue à inspirer la majorité des jeunes faisant leurs armes en sport automobile.

Le Brésilien fait ses débuts F1 avec la modeste écurie Toleman en 1984, et marque les esprits en finissant 6ème du Grand Prix d'Afrique du Sud.

Mais c'est quelques épreuves plus tard, lors du Grand Prix de Monaco, que le Pauliste fait un premier pas dans la légende de la catégorie reine. Sous une pluie battante, le jeune prodige remonte tout le peloton pour finalement finir second, après l'interruption de la course. Alain Prost remporte l'épreuve mais découvre un nouveau génie du volant qui ne tardera pas à être son principal adversaire. Déjà, Senna digère mal de se faire devancer par le Professeur, estimant que la course aurait dû se poursuivre en dépit des conditions de piste difficiles...

9ème du championnat avec 3 podiums, Ayrton Senna est engagé par Lotus en 1985; il y restera jusqu'en 1987.

Le pilote Lotus remporte sa première victoire lors du Grand Prix du Portugal 1985, sous la pluie d'Estoril, puis double la mise plus tard sur le circuit de Spa-Francorchamps. Senna, qui affectionne particulièrement cet exercice, réalise sept poles. Il finit 4ème du classement final.

Les années 1986 et 1987 chez Lotus se ressemblent pour Magic Senna puisqu'il ne parvient à remporter seulement deux GP par saison, terminant respectivement 4ème et 3ème du Championnat du Monde.

1988, qui sera l'année du départ chez McLaren, aux côtés d'Alain Prost, est synonyme de sacre pour Senna. La monoplace de Woking domine littéralement les débats et le pilote brésilien survole la saison avec 8 victoires, 13 poles positions et 11 podiums.

Les relations se détériorent entre Senna et Prost en raison de divers accrochages en piste. Malgré 6 victoires et 11 podiums, Ayrton termine vice-Champion du Monde derrière son co-équipier.

Alain Prost décide de rejoindre Ferrari alors que Senna reste dans l'écurie britannique. Sa rivalité avec le Français continue de plus belle et des manœuvres controversées vont quelque peu entacher son second sacre, en 1990. Il remporte néanmoins 6 victoires et grimpe sur 11 podiums. Il y a deux églises chez les amateurs de sports mécaniques, et il est difficile de soutenir les deux génies en même temps!

L'année suivante, le champion en titre conserve sa couronne et devient alors Triple Champion du Monde, en dominant la saison 1991. Senna n'a pas vraiment de concurrence en raison des performances médiocres de la Scuderia (Prost ne pourra rien y faire) et remporte de nouveau 6 courses dans l'année.

En 1992, Alain Prost prend une année sabbatique, forcée par son départ de Ferrari, mais la Williams-Renault de Nigel Mansell est imbattable. Le Britannique remporte la couronne et Senna finit 4ème du championnat.

Malgré ses envies de départ pour Williams-Renault, le Pauliste reste chez McLaren pour sa dernière saison complète et remporte 5 courses. Il réalise de remarquables performances (à Monaco, par exemple, où il s'impose pour la 6ème fois) même s'il ne parvient pas à remporter un 4ème titre.

1994 sera l'année dramatique dont tous se souviennent. Senna rejoint finalement Williams-Renault, mais Alain Prost n'est plus en F1. Schumacher commence à dominer la saison et la monoplace anglaise n'est pas performante.

La 3ème course de la saison, à Imola, tourne à la tragédie. Rubens Barrichello sort violemment de la piste le vendredi et en sort blessé. Le samedi, lors des qualifications, Roland Ratzenberg meurt au volant de sa Simtek-Ford. Le dernier jour de ce week-end cauchemardesque est marqué par la mort du triple Champion du Monde Brésilien. L'un des plus grands pilotes de la catégorie reine est déclaré cliniquement mort quelques heures après son accident, à l'hôpital Bellaria.

Cette année-là, un futur Champion prendra le relais avec le lourd fantôme de Senna au-dessus de lui. Un certain Michael Schumacher, qui allait ensuite devenir l'ultime recordman de la F1 avec sept titres mondiaux.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Nigel Mansell , Alain Prost , Ayrton Senna
Équipes McLaren , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités