Les Champions Brésiliens : Nelson Piquet

Pour son arrivée en F1, Nelson Piquet passe par pas moins de trois teams! Il pilote en effet dans un premier temps chez la petite écurie Ensign, puis sur une McLaren privée

Pour son arrivée en F1, Nelson Piquet passe par pas moins de trois teams! Il pilote en effet dans un premier temps chez la petite écurie Ensign, puis sur une McLaren privée. Bernie Ecclestone le remarque et lui offre sa chance chez Brabham.

En 1979, le Brésilien effectue sa première saison complète. Malheureusement, l'écurie anglaise ne lui fournit pas une voiture performante. C'est seulement l'année suivante qu'il signe ses premières victoires et se bat pour le titre (il termine vice-Champion du Monde derrière Alan Jones).

Il prend sa revanche en 1981 et remporte son premier titre de Champion du Monde, en décrochant 3 victoires. Il ne peut malheureusement pas défendre sa couronne en 1982 en raison des faibles performances de sa monoplace.

Il devient pourtant Double Champion du Monde de F1 après une lutte contre Alain Prost en 1983. Malgré quelques victoires, Piquet ne parvient une nouvelle fois pas à conserver ses lauriers lors des deux saisons suivantes. Il décide alors de rejoindre Williams-Honda. Lors de l'ultime course de 1986, le plus malaimé des champions brésiliens se bat pour le titre, mais ne parvient pas à le décrocher en raison d'une mauvaise stratégie.

1987 sera l'année de son dernier titre (son seul avec Williams), mais ses relations se détériorent avec l'équipe. Le pilote aux 23 victoires décide de changer d'écurie en rejoignant Lotus pour remplacer son compatriote Ayrton Senna.

Ce n'est pas le meilleur choix pour Piquet, qui n'arrive à remporter qu'une seule course en 2 ans (Il finit 6ème puis 8ème en 1988 et 1989). Il rejoint l'écurie de Flavio Briatore Benetton-Ford et parvient à remporter deux courses et finir 3ème du général.

Contraint de mettre un terme à sa carrière en raison de l'arrivée de jeunes pilotes et de ses performances mitigées, il signe son dernière victoire en 1991. Son fils, Nelson Piquet Jr, fut également pilote de Formule 1 (2008-2009), mais sa réputation fut entachée par l'affaire du "Crashgate de Singapour". Excellent francophone, Nelson rappelle à l'envi que son héros est son père, qui compte autant de couronnes mondiales que les idolâtrés Ayrton Senna, Jim Clark ou encore Jackie Stewart...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jackie Stewart , Jim Clark , Alain Prost , Alan Jones , Ayrton Senna , Nelson Piquet , Flavio Briatore , Bernie Ecclestone
Équipes McLaren , Williams
Type d'article Actualités