Les circuits en ville sont l'avenir de la F1 selon Tilke

Selon un rapport d'Autosport de cette semaine, le futur de la Formule 1 verra un plus grand nombre de courses dans les rues des villes plutôt que sur des tracés conçus par Hermann Tilke, concepteur entre autre des circuits de Barhein, Shanghaï ou...

Selon un rapport d'Autosport de cette semaine, le futur de la Formule 1 verra un plus grand nombre de courses dans les rues des villes plutôt que sur des tracés conçus par Hermann Tilke, concepteur entre autre des circuits de Barhein, Shanghaï ou Sepang.

Toujours d'après Autosport, le public réclame des circuits beaucoup moins larges et proches pour les supporters. A priori, faire courir 22 monoplaces dans les rues comme à Monaco est la solution idéale. D'ailleurs, si Monaco est devenu un Grand Prix phare, c'est bien pour sa proximité et sa difficulté.

"Il est vrai que ces circuits (ndlr Barhein, Chine, Malaisie) ont quelques problèmes", admet Tilke. "A Shanghaï, l'espace entre les stands et les bâtiments des équipes est trop important. C'est très ennuyant pour les équipes, qui parcourent ainsi des kilomètres."

"Si le circuit était à refaire, nous le ferions différemment", affirme-t-il. Abu Dahbi accueillera dès 2009 un Grand Prix dans ses rues, la marche avant des circuits en ville a commencé.

Est-ce une lueur d'espoir pour les circuits du vieux continent qui pourraient sauver leur peau en excluant les rendez-vous de Chine, Malaisie ou autre? L'avenir nous le dira...


Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités