Les dénouements de championnats [2007-2009]

La première moitié de la décennie ne fut qu'un avant goût avant les deux finales dantesques de 2007 et 2008! La première année, Alonso avait rejoint McLaren, non sans rivaliser sur la piste et en dehors avec le redoutable débutant Lewis Hamilton

La première moitié de la décennie ne fut qu'un avant goût avant les deux finales dantesques de 2007 et 2008! La première année, Alonso avait rejoint McLaren, non sans rivaliser sur la piste et en dehors avec le redoutable débutant Lewis Hamilton. Une tension interne couplée à des erreurs aux moments décisifs– accident d'Alonso au Japon et sortie de piste de Hamilton en pneus morts à l'entrée des stands en Chine – et à un souci technique pour l'Anglais dans les premiers tours firent pencher la balance du côté du troisième larron.

Ainsi, Kimi Räikkönen récolta enfin les fruits de ses efforts alors qu'il comptait dix-sept points de retard à deux courses du but. Il lui fallait qu'Alonso ne fasse pas mieux que troisième et Hamilton pas mieux que cinquième. Ce fut le cas contre toute attente, mais ce titre fut salué unanimement après que le Finlandais ait manqué de peu deux couronnes mondiales.

Puis arriva 2008, une édition qui manqua d'achever un bon nombre de fans. Cette fois, Lewis Hamilton était en lutte avec Felipe Massa, le premier ayant sept points d'avance sur le second. Cela semblait facile, or à force de trop assurer, Hamilton manque de tout perdre quand à trois tours du but, un certain Sebastian Vettel sur Toro Rosso le déposséda de la cinquième place, laissant alors le titre à Massa qui dominait de bout en bout la course !

Il lui fallait alors absolument récupérer cette place, ce qui fut chose faite... dans l'avant-dernier virage du dernier tour ! En effet la pluie avait commencé à détremper légèrement la piste, poussant tous les pilotes à changer de pneus, sauf les pilotes Toyota. Glissant sur l'asphalte humide, Timo Glock devint alors une proie facile pour Hamilton, qui remportait sur le fil son titre mondial, à la grande surprise de la famille de Massa qui avait déjà commencé à fêter la victoire de leur protégé !

Ce fut moins tendu ici-même en 2009, bien que trois pilotes pouvaient être titrés : Jenson Button et Rubens Barrichello sur les surprenantes Brawn GP – ex Honda – et la Red Bull de Sebastan Vettel. Le premier avait écrasé la première moitié de saison avant d'assurer des points plus ou moins gros lorsque la Red Bull a rattrapé son retard. Hélas quelques soucis de fiabilité chez Vettel l'empêchèrent de vaincre, et sa quatrième place en course juste devant Button n'était pas suffisante : l'Anglais devint Champion du Monde, un scénario impensable il y a douze mois.

Tels sont les retournements de situation que la Formule 1 peut nous offrir.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Rubens Barrichello , Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Timo Glock , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Toro Rosso
Type d'article Actualités