Les équipes défendent le ciblage du jeune public

En conférence de presse, les représentants des équipes F1 ont été interrogés sur les récents propos de Bernie Ecclestone concernant le peu de ciblage de la F1 sur la jeune génération

En conférence de presse, les représentants des équipes F1 ont été interrogés sur les récents propos de Bernie Ecclestone concernant le peu de ciblage de la F1 sur la jeune génération. Récemment, Ecclestone indiquait son désintérêt pour un public n'ayant que peu de pouvoir d'achat, préférant cibler des personnes "âgées de 70 ans".

Mais les représentants des différentes équipes ne sont pas d'accord avec les propos de Bernie Ecclestone. Pour eux, les jeunes représentent à la fois l'audience d'aujourd'hui mais aussi la clientèle de demain, et la cible de nombreux partenaires des teams, qui cultivent le jeunisme.

"Je pense que la F1 est le pinacle du sport automobile et la plus haute forme de compétition automobile et il est important d'éduquer les enfants qui vont devenir des clients quant au fait que Mercedes a du succès en F1", explique Toto Wolff, directeur de l'équipe Mercedes. Même discours pour Federico Gastaldi, team manager adjoint de Lotus : "Nous sommes liés à de grands sponsors qui représentent le marché de la jeunesse. Il faut essayer d'éduquer les prochaines générations aussi vite que possible".

Christian Horner, directeur de l'équipe Red Bull, conforte cette idée, d'autant que les produits vendus par la marque de boissons énergisantes sont consommés principalement par les adolescents et les jeunes adultes, qui suivent par ailleurs fortement les réseaux sociaux. "Red Bull, c'est la jeunesse. Le team est très suivi par les jeunes, hommes et femmes ; peu importe l'âge, le sexe, c'est global. N'oublions pas que quand on a 40 ans, on est encore assez jeune !", plaisante celui qui affiche 41 années au compteur.

Robert Fernley, team principal adjoint de Force India, rappelle que la jeune génération est une génération "connectée", qui passe plus de temps devant son téléphone ou ordinateur. "Les jeunes sont sur leur téléphone en permanenc; on a une audience jeune, oui. Peut-être moins que d'autres, mais on ne s'adresse pas non plus à des gens de 70 ans", explique-t-il.

Claire Williams, team manager adjoint de l'équipe Williams, conclut sur une note plus légère en expliquant qu'elle "ne fait pas de discrimination. On veut que tout le monde aime Williams, et que tout le monde aime la F1".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff , Bernie Ecclestone
Équipes Mercedes , Williams , Force India
Type d'article Actualités