Les équipes se concentrent déjà sur 2014

La saison 2014 est de plus en plus proche, synonyme de challenge pour les équipes de Formule 1

La saison 2014 est de plus en plus proche, synonyme de challenge pour les équipes de Formule 1. Ces dernières vont devoir relever le défi d'une nouvelle réglementation technique qui inclut notamment l'arrivée de moteurs V6 turbocompressés.

L'une des principales problématiques des belligérants de la saison 2013 sera la division des ressources entre la monoplace actuelle et celle de la saison à venir. Pour Caterham et Marussia, qui connaissent le premier changement de réglementation majeur de leur histoire, 2014 est l'occasion de mettre fin à quatre saisons lors desquelles les deux équipes sont restées en fond de grille, bien que les verts se soient occasionnellement mêlés au peloton.

Je pense que toutes les équipes travaillent sur 2014 depuis un moment”, commente Mark Smith, directeur technique de Caterham, lors de la conférence de presse de la FIA. “Le moment du transfert de la majeure partie des ressources sera différent pour chaque équipe, car chacune sera confrontée à une situation différente au championnat. Pour nous, la saison 2014 est très importante et j'imagine que la majeure partie de nos ressources sera transférée après Barcelone”.

Si Caterham compte se concentrer sur 2014 à l'issue du Grand Prix d'Espagne, c'est peut-être ce que fait déjà Marussia, de l'aveu même de Dave Greenwood, ingénieur de course en chef.

Si nous faisons bien sûr partie des équipes dont les ressources sont limitées, cela ne veut pas dire que nous n'avons pas de grandes ambitions pour 2014 ; nous avons donc déjà fait un grand changement à ce niveau, en termes de temps passé en soufflerie, de spécifications et même de temps consacré au dessin : nous sommes déjà très occupés par 2014”, explique-t-il sans manquer de préciser que l'équipe anglo-russe garde toutefois un oeil sur 2013.

Qu'en est-il des équipes de pointe ? La problématique s'avère compliquée pour ces écuries, qui ne veulent pas mettre en péril leur campagne 2013, mais souhaitent néanmoins mettre toutes les chances de leur côté pour les saisons à venir. C'est le cas de Red Bull et de son directeur technique, Adrian Newey.

Je pense qu'il est clair qu'il nous faut déployer des moyens dans la voiture de 2014, on ne peut pas l'oublier. Nous déployons ces moyens en ce moment. Mais dans une certaine mesure, cela dépend de notre programme au championnat... Il est clair que si l'on est dans une bataille à couteaux tirés pour le titre, on n'a pas envie d'y tourner le dos. De la même façon... c'est une question d'équilibre, il n'y a pas de formule magique”, expose le créateur de la RB9.

Pour les onze équipes du Formula One Circus, il s'agit donc de trouver le bon compromis : un choix qui aura une influence majeure sur la bataille pour les titres 2013 et sur la hiérarchie des saisons à venir.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Newey
Type d'article Actualités