Les F1 mythiques de Ferrari - La F1-2000 pour un début de règne

Lorsqu'il a enfin remporté son premier titre mondial avec la Scuderia au volant de la F1-2000, Michael Schumacher avait déjà passé quatre saisons chez Ferrari.

Les F1 mythiques de Ferrari - La F1-2000 pour un début de règne
Charger le lecteur audio

Cette monoplace a marqué le début de cinq années de suprématie pour Ferrari, qui a remporté les titres mondiaux des pilotes et des constructeurs de 2000 à 2004.

Durant les années qui ont suivi la disparition d'Enzo Ferrari, l'équipe a connu tellement de dysfonctionnements que seul un changement complet d'organisation pouvait remettre ses résultats en piste sur de bons rails.

Jean Todt a été recruté pour prendre l'équipe en charge en 1993 et transformer la culture du travail à Maranello.

Cela a toutefois pris six années – ainsi que l'arrivée de Michael Schumacher et des grands noms Ross Brawn et Rory Byrne en provenance de Benetton – pour éliminer le mauvais état d'esprit qui régnait, les divisions et les luttes intestines.

En 1999, Ferrari avait une voiture capable de remporter le Championnat du monde, et aurait pu le faire si Schumacher ne s'était pas cassé la jambe dans un accident à Silverstone. Eddie Irvine est monté au créneau mais n'a pas été tout à fait à la hauteur de la tâche. Pourtant, il y avait dans l'équipe le sentiment d'être désormais proche de quelque chose de grand.

Tandis que chez McLaren on estimait que Mika Häkkinen parviendrait mieux à défendre son titre en disposant d'une monoplace entièrement nouvelle, Byrne se concentra sur une évolution de la Ferrari existante, la peaufinant et la façonnant du museau jusqu'à l'aileron arrière tout en conservant la même philosophie.

La principale différence était le tout nouveau moteur, mais même cela représentait seulement de prudentes avancées dans la voie du grand angle suivie à pleine vitesse par de nombreux rivaux (particulièrement Renault).

L'ouverture du "V" du moteur abaissait le centre de gravité et offrait des possibilités aérodynamiques alléchantes, mais au prix d'une structure plus faible et susceptible de céder sous les efforts de torsion.

Ferrari prit donc la décision de passer d'un angle du "V" de 75° à 90°, mais sans aller plus loin. Mercedes avait le moteur le plus puissant en F1, mais le FO110J était à la limite en matière de fiabilité. Les défaillances rencontrées par Häkkinen lors des deux premiers Grands Prix en 2000, tandis que Schumacher remportait les trois premiers, engendra un déficit de points que le Finlandais allait avoir du mal à combler.

Après quatre abandons subis au milieu de l'été, Schumacher allait rebondir en remportant finalement neuf Grands Prix et en offrant à Ferrari le premier titre pilotes depuis deux décennies, tout en ouvrant une ère de domination sans précédent.

Une exposition Ferrari avec quelques-unes des voitures les plus célèbres de la marque italienne, y compris la Ferrari 488 GTE et la Ferrari FXX-K Evo, se tiendra lors du salon Autosport International en 2018, qui se déroulera du 11 au 14 janvier. Pour des informations sur les billets, cliquez ici (en anglais).

Ferrari F1-2000
Ferrari F1-2000
1/9
Michael Schumacher, Ferrari F1-2000
Michael Schumacher, Ferrari F1-2000
2/9

Photo de: LAT Images

Michael Schumacher, Ferrari
Michael Schumacher, Ferrari
3/9

Photo de: LAT Images

Michael Schumacher, Ferrari
Michael Schumacher, Ferrari
4/9

Photo de: LAT Images

Michael Schumacher, Ferrari F1-2000
Michael Schumacher, Ferrari F1-2000
5/9

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

Michael Schumacher, Ferrari
Michael Schumacher, Ferrari
6/9

Photo de: LAT Images

Michael Schumacher, Ferrari F1-2000
Michael Schumacher, Ferrari F1-2000
7/9

Photo de: LAT Images

Michael Schumacher, Ferrari F1 2000
Michael Schumacher, Ferrari F1 2000
8/9

Photo de: Andrew Ferraro / Motorsport Images

Podium: Race winner Michael Schumacher, Ferrari, second place David Coulthard, McLaren, third place Giancarlo Fisichella, Benetton, with footballer Pele and Ferrari Technical Director Ross Brawn
Podium: Race winner Michael Schumacher, Ferrari, second place David Coulthard, McLaren, third place Giancarlo Fisichella, Benetton, with footballer Pele and Ferrari Technical Director Ross Brawn
9/9

Photo de: LAT Images

partages
Quand les F1 se transforment en taxis
Article précédent

Quand les F1 se transforment en taxis

Article suivant

La saison 2017 de Red Bull en 50 photos

La saison 2017 de Red Bull en 50 photos
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021