Les freins à l'origine de l'appel radio de Vettel

Christian Horner a expliqué avoir discuté avec Vettel à Milton Keynes à propos des consignes radio données au Double Champion du Monde, l’exhortant à se retirer en fin de Grand Prix, pour des raisons de sécurité

Christian Horner a expliqué avoir discuté avec Vettel à Milton Keynes à propos des consignes radio données au Double Champion du Monde, l’exhortant à se retirer en fin de Grand Prix, pour des raisons de sécurité.

"Après l’accident avec Narain Karthikeyan, les débris de son pneu ont abîmé les conduits d’aération des freins et il y a eu un début de surchauffe. Il y avait donc un problème sérieux de sécurité, car une panne de ses freins aurait pu avoir des conséquences catastrophiques. A ce moment-là, nous nous étions dit qu’il devait s’arrêter, mais Sebastian gérait très bien la situation et il était conscient de son problème. Il sentait en effet que sa pédale devenait de plus en plus longue et il nous l’a dit après l’arrivée."

Au terme du Grand Prix, Vettel comme son muret des stands expliquèrent aux journalistes que la radio de la RB8 était tombée en panne et que le seul moyen de faire passer le message au pilote était par le biais du panneautage de bord de piste.

"Peu après l’abandon de Maldonado, il ne restait plus qu’un seul tour à faire et nous nous sommes dit qu’il pouvait rester en piste au cas où autre chose arriverait avant le drapeau à damier, car il y avait peut-être un point à marquer. Mais la température des freins a continué à augmenter et c’est là que nous lui avons demandé à nouveau de rentrer. Nous ne voulions prendre aucun risque. Ce message n’est malheureusement jamais arrivé jusqu’à sa voiture. Heureusement, Sebastian n’a pas trop utilisé ses freins durant ce dernier tour," achève Christian Horner.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Narain Karthikeyan
Type d'article Actualités